Italie – op. Prometeo : Des nouvelles de Natascia, depuis la prison de Piacenza

Round Robin / lundi 25 mai 2020

Suite à la fin du confinement, à la prison de Piacenza les parloirs ont repris, selon ces modalités : une seule heure par mois, une seule personne, adulte, à la fois, une distance de deux mètres entre la détenue et la membre de la famille/l’amie, des masques et, pour finir, un écran en plexiglas qui les sépare et l’interdiction de tout contact. Même pas une accolade ou la bise. De façon compréhensible, Natascia a préféré choisir de continuer à voir sa famille et ses amis via Skype, de temps à autre, plutôt que la farce du vis-à-vis à deux mètres de distance à travers un plexiglas et avec l’interdiction absolue de contact.

Le salut que compagnonnes, compagnons et personnes solidaires ont fait mardi dernier devant la prison de Piacenza a été entendu aussi dans la section où se trouve Natascia, l’AS3, là où se trouvent les cellules les plus internes, donc plus éloignées du mur extérieur de la taule. Natanscia et les autres détenues ont crié et essayé de répondre, elles espèrent d’avoir réussi à se faire entendre à leur tour.

Après le passage de sa section d’un régime de « portes ouvertes » [les portes des cellules restent ouvertes pendant la journée ; NdAtt.] à un régime de « portes fermées » – la raison officielle étant l’urgence sanitaire – le climat a changé. Il est désormais clair pour tout le monde que l’excuse sanitaire ce n’était qu’une supercherie et que la direction de la prison n’a aucune intention de revenir à un régime de « portes ouvertes » : les détenues de l’AS3 ont su que le reste de la prison est toujours resté en régime « portes ouvertes ».

Elena et Nicole, récemment arrêtées, avec cinq autres compagnons et compagnonnes, sont elles aussi dans la prison de Piacenza, mais en « isolement sanitaire » ; Natascia les a seulement croisées.
Même si elle est triste et en colère à cause de leur arrestation (et celle des autres), Natascia a hâte de pouvoir les rencontrer.

Le 27 mai il y a aura le jugement en appel du tribunal des libertés et la défense demandera à nouveau la fin de la mesure de détention provisoire pour Natascia.

Entre-temps, Natascia et Beppe sont en taule depuis plus d’un an, dans attente de leur procès.
A cause du confinement, ces derniers mois il n’y a pas eu la possibilité d’organiser des initiatives pour trouver de l’argent pour le soutien économique de Natascia et Beppe (comme pour tous les autres compagnons et compagnonnes en prison). Toute contribution est donc très appréciée. Pour nous aider avec les dépenses légales et liées à la détention de Natascia et Beppe, on peut utiliser les coordonnées suivantes :

carte au nom de Vanessa Ferrara
n° 5333 1710 9103 5440
IBAN: IT89U3608105138251086351095

carte au nom d’Ilaria Benedetta Pasini
n° 5333 1710 8931 9699
IBAN: IT43K3608105138213368613377

On rappelle aussi les adresses pour écrire à Natascia et Beppe

Natascia Savio
C.C. San Lazzaro
Strada delle Novate, 65
29122 – Piacenza (Italie)

Giuseppe Bruna
C.C. di Pavia
Via Vigentina, 85
27100 – Pavia (Italie)

Liberté pour Natascia et Beppe !
Liberté pour toutes et tous !

This entry was posted in Anticarcéral, International, Nique la justice and tagged , , . Bookmark the permalink.