Prison de Pavie (Italie) : Beppe en grève de la faim

Round Robin / jeudi 21 mai 2020

Avec une lettre du 11 mai, Beppe [Giuseppe Bruna, arrêté le 21 mai 2019, lors de l’opération répressive Prometeo ; NdAtt.] nous informe que ce jour là, qui était aussi son 50ème anniversaire, il a commencé une grève de la faim, pour protester contre ses conditions de détention, totalement incompatibles avec son état de santé (il dit qu’il n’a JAMAIS été vu par un médecin et qu’il ne reçoit aucun traitement médical) ; sa cellule est entièrement recouverte de mousse, ce qui rend l’air irrespirable et insalubre ; il proteste contre le refus opposé à sa demande d’arrestation domiciliaires et demande, par cette lutte, d’être (au moins) transféré à la section AS2 de Ferrara ou à celle de Terni.

Il dit aussi que la situation dans sa section est insupportable : il s’est durement embrouillé avec un raciste, qui a raconté aux autres détenus qu’il (Beppe) est un djihadiste qui a tué des enfants avec des bombes (!!!).
Beppe et cet autre détenu ont maintenant l’interdiction de se croiser, parce que la situation est tendue et celui-ci lui a « promis de lui faire payer ».
Comme il le dit dans sa lettre, on demande de diffuser le plus possible les informations sur cette situation.

Pour lui écrire :

Giuseppe Bruna
C. C. di Pavia
Via Vigentina, 85
27100 – Pavia (Italie)

sans oublier Natascia, elle aussi arrêtée lors de l’opération Prometeo (elle parle français) :

Natascia Savio
C. C. di Piacenza
Strada delle Novate, 65
29122 – Piacenza (Italie)

This entry was posted in Anticarcéral, International and tagged , , . Bookmark the permalink.