Des mauvais moments pour les bleus (mi-février 2018)

Béziers : Bleu saignant…

extrait de FranceBleu / dimanche 4 février 2018

Deux policiers ont voulu calmer un homme gardé à vue ce samedi 3 février au commissariat de Béziers. Ils ont été frappés au visage et à la poitrine, l’un d’eux mordu jusqu’au sang par leur agresseur. […]
Ces deux policiers bittérois ont voulu calmer un homme en garde-à-vue en train de dégrader sa cellule.  Mais une fois à l’intérieur, les deux agents reçoivent des coups de pieds et des coups de poings au visage et la poitrine. L’un d’eux est même mordu jusqu’au sang par l’agresseur. Il a du être transporté vers l’hôpital. […]

*****

Corbeil-Essonnes (Essonne) : Des pavés pour les bleus 

Le Parisien / vendredi 9 février 2018

L’annonce a été faite ce jeudi. Des effectifs supplémentaires sont attendus dès septembre pour renforcer le commissariat de Corbeil-Essonnes. Et ce vendredi, vers 19 heures, au passage d’une patrouille de police au sein des Tarterêts, plusieurs jeunes avaient préparé leur coup et ont lancé une dizaine de pavés sur le véhicule sérigraphié. La fourgonnette présente quatre impacts sur la carrosserie. Deux jeunes ont été interpellés à la suite de ces incidents.

*****

Caen : Comment répondre à la pression policière

Liberté Caen / mardi 13 février 2018

C’est le deuxième incendie en une semaine dans la même résidence du quartier de la Folie-Couvrechef à Caen. Le troisième en trois mois même, qui touche la résidence Le jardin des sciences.
Vendredi 9 février 2018 à 21 h, les pompiers sont intervenus pour l’extinction de « foyers localisés au sous-sol avec des dégagements de fumées. »
Cette fois il n’y a pas eu d’évacuations de locataires. En revanche, le feu a une nouvelle fois occasionné des dégâts. Des installations électriques ont été touchées. Ainsi que des canalisations d’eaux usées. « La tuyauterie, celle qui venait d’être refaite, a fondu à nouveau », précise le syndic de la copropriété.
La semaine dernière, après le 1er incendie criminel du 3 février, 126 les logements avaient été privés d’eau pendant cinq jours.
L’exaspération monte parmi les habitants. L’un d’eux confie :
« On a récupéré l’eau jeudi midi (le 8 février) et un peu plus de 24 h après, c’est l’électricité qui a été coupée. On a été environ 12 h sans courant. »
Du côté des commerçants, cette succession de sinistres inquiète également.
La semaine précédente, certains professionnels de l’immeuble qui donne sur la Place de Würzburg avaient eux aussi été privés d’eau. Mais aussi d’internet et donc de paiement par carte bancaire. Cette fois, la coupure d’électricité a restreint l’ouverture de commerces samedi 10 février. Un salon de coiffure a été plus embêté en raison d’une coupure d’eau.
Du lundi 11 au mercredi 14 février, Enedis intervient pour remettre aux normes l’installation électrique.
En parallèle de ce nouvel incendie, des dégradations ont été constatées. Des vitres ont été brisées à quelques pas, dans la rue des Boutiques. Elles ont eu pour cible l’association France Alzheimer Calvados et la boucherie Maxiviande.
« Il s’agit sûrement de représailles », pense Marc Millet conseiller municipal délégué du quartier. « La présence policière a été renforcée. Il y a eu des arrestations, il y a des enquêtes, des réunions de quartiers. Cette pression gêne des petits malfrats. Ce ne sont pas des grands criminels. Mais 10,12 qui vivent du trafic de stupéfiants. »
La mairie de Caen a demandé au syndic de la propriété incendiée de sécuriser et verrouiller les entrées. La 12 avril 2018 une réunion sera l’occasion de dresser « le bilan des actions menées depuis la fin du mois de décembre. » Un service de médiation sera également mis en place au début du mois de mars.

*****

Bron (Rhône) : Il y en a pour les flcis et aussi pour le chauffeur de bus

Le Progrès / jeudi 8 février 2018

À quelques minutes d’intervalle, le quartier de Parilly a été le théâtre de vives tensions ce mardi entre 21 et 22 heures. Point culminant de ces violentes minutes : l’agression d’un chauffeur de la ligne C17 à l’arrêt Libération, rue Paul-Pic.
Vers 21 h 45, un groupe de cinq ou six individus squatte l’arrêt de bus. Un projectile est lancé dans le véhicule à son arrivée. Dans la foulée, l’un des individus empêche la fermeture des portes. Les jeunes hommes s’y engouffrent. Ils s’en prennent alors au chauffeur, lui volent sa caisse et tentent de l’extraire du véhicule. Le quadragénaire résiste et la petite bande sort… Il s’en suit un caillassage aussi rapide que violent du bus. « Un véritable canardage » selon la CGT ce mercredi. Trois vitres explosent. Les agresseurs prennent ensuite la fuite. Transporté à l’hôpital, le chauffeur, choqué, s’est vu prescrire une ITT  de sept jours. Keolis précise qu’une dizaine de passagers étaient présents dans le bus au moment des faits.
Ce déferlement de violences s’inscrit dans un contexte tendu ce soir-là à Parilly. Vers 21 heures, la police intervient square Laurent-Bonnevay. Une vingtaine de personnes considérées comme étant des perturbateurs ont été signalées. À peine sortis de leur véhicule, les fonctionnaires sont pris à partie. Jets de projectiles, insultes fusent. Les policiers répliquent et le groupe prend “la tangente” dans plusieurs directions. L’enquête tentera de déterminer s’il peut y avoir un lien entre les deux événements.
Reste que cette agression d’un conducteur fait écho à plusieurs faits similaires ces dernières semaines dans l’Est lyonnais.
En moins de six mois, c’est la troisième agression violente de chauffeurs TCL. Ce mercredi, la ligne C17 fonctionnait toutefois normalement avec un dispositif renforcé de médiateurs. Suite aux faits de ce mardi, une enquête a été ouverte. Les vidéos de l’agression ainsi que le bus ont été saisis par les forces de l’ordre. De quoi ramener le calme si l’enquête venait à aboutir. Un espoir pour beaucoup de résidents. Certains riverains présents à une réunion d’information sur le relogement de résidents de l’UC1 en début de soirée n’avaient en effet pas caché leurs inquiétudes. Ils faisaient part d’un sentiment d’insécurité croissant ainsi que de rassemblements de jeunes de plus en plus nombreux…

Troisième agression sur l’Est lyonnais

L’agression de ce mardi vient s’ajouter à deux événements notables ces six derniers mois. Le premier avait eu lieu à Vénissieux, fin octobre. Extrait de son bus, le chauffeur de la ligne C12 avait été tabassé. Après une enquête express, les agresseurs ont été condamnés à des peines de prison allant jusqu’à un an ferme.
Deux semaines plus tard, une conductrice de la ligne C15 avait, elle aussi, été victime d’une agression par deux jeunes filles à l’arrêt Jean-Paul Sartre à Bron. Ses agresseurs lui avaient tiré les cheveux et l’avaient frappée.
Une situation intolérable pour la CGT. « Il faut que l’entreprise mette tous les moyens nécessaires pour assurer la sécurité des chauffeurs. Mais il faut aussi que les pouvoirs publics bougent », résume ce syndicaliste qui rappelle l’une des revendications portée par certains conducteurs. « On souhaite que soient installées des vitres anti-agression dans les véhicules », préconise-t-il.

*****

Toulouse : Comme une petite envie…

La Dépêche du Midi / dimanche 11 février 2018

Un équipage de la police municipale de Toulouse est intervenu hier vers 5 heures rue Bachelier, à Toulouse, pour stopper une rixe devant un établissement de nuit. Mais pendant que les policiers essayaient de calmer les choses, un individu alcoolisé a eu la mauvaise idée d’uriner sur le véhicule de la police municipale. Un policier a donc décidé de leur dresser une amende mais il a dû composer avec… la sœur du suspect qui lui a d’abord arraché son carnet de PV avant de lui tirer violemment les cheveux ! Et son frère, son «besoin» terminé, a frappé le fonctionnaire municipal. Frère et sœur, âgés de 24 et 27 ans, ont été arrêtés, placés en dégrisement puis en garde à vue au commissariat central.

Posted in ACAB, Des mauvais moments pour les bleus | Tagged , , , , , , , , , , | Commentaires fermés sur Des mauvais moments pour les bleus (mi-février 2018)

Valence : Feu d’artifice devant la taule

Le Dauphiné Libéré / jeudi 15 février 2018

Mercredi soir, vers 22 heures, un feu d’artifice sauvage a été tiré devant le centre pénitentiaire de Valence. Un automobiliste qui passait par là a tourné une courte vidéo pour immortaliser l’instant. « On se serait cru le 14 juillet », regrette-t-il. « C’est vrai que cette fois, ça a duré plus longtemps que d’habitude, en deux séries », témoigne une riveraine dont le mari regardait le match de football entre le Real Madrid et le Paris-Saint-Germain. […] Depuis le déménagement du centre pénitentiaire de l’avenue de Chabeuil fin 2015, les spectacles pyrotechniques se répètent. « Ça arrive presque tous les mois », constate la riveraine.

 

Posted in Anticarcéral | Tagged , , | Commentaires fermés sur Valence : Feu d’artifice devant la taule

Affaire de la voiture des flics incendiée : Répressions et transferts

Indymedia Nantes / jeudi 15 février 2018

Deux personnes sont toujours emprisonnées dans l’affaire de la voiture de flics attaquée puis brûlée quai de valmy durant le mouvement « loi travail » en mai 2016. Ils subissent tous deux l’arbitraire de l’AP.

Lundi 29 janvier 2018 après midi, sur fond de pleurs des matons, d’une Tribune collective de détenus et d’une interview sur un journal internet, l’un des condamnés dans l’affaire de la voiture brûlée, a vu sa cellule mise à sac par une brigade d’agents spécialisée. Un téléphone et des objets jugés suspects par l’AP auraient été trouvés. Depuis lors, il s’est vu refuser l’accès à la salle d’étude, et promettre un transfert

Le 8 février, un autre condamné dans la même affaire, en prison à fleury depuis son arrestation en février 2017, a été transféré au Centre pénitentiaire de Meaux. Les permis de visite n’ont pour le moment pas suivi. L’audience devant le juge d’application des peines pour une demande de libération conditionnelle déposée il y a maintenant deux mois, et qui devait se tenir en avril, risque d’être annulée car le JAP dépend du département de la prison.

Continue reading

Posted in Anticarcéral | Tagged , , | Commentaires fermés sur Affaire de la voiture des flics incendiée : Répressions et transferts

Montpellier : A carnaval, j’ai vu les gueux affronter les keufs

France3 / mercredi 14 février 2018

Les choses avaient pourtant bien commencé. Un groupe de 80 personnes d’origine brésilienne a défilé de manière festive. A 19h, environ 200 personnes se sont rassemblées dans un premier temps sur la place du Peyrou. Ils n’ont pu pénétrer dans le quartier de l’Ecusson, interdit par un important service de sécurité.
Des heurts ont éclaté entre les policiers et les manifestants. Quatre fonctionnaires de police ont été blessés dont un sérieusement, atteint par une bouteille à la bouche. Des poubelles ont été brûlées, des panneaux publicitaires détériorés. Cinq manifestants ont été interpellés.
Le Préfet de l’Hérault a condamné les violences perpétrées « par les émeutiers. Les manifestants masqués et fortement alcoolisés, armés de projectiles (pierres, tessons de bouteille etc.) et porteurs de fusées et de fumigènes, n’ont pas pu rééditer les lourdes dégradations sur les commerces de l’Écusson de Montpellier. » Il « salue le professionnalisme et le sang-froid des agents de la force publique qui ont su contenir ce déferlement de violence, et encourage les victimes de dégradations à porter plainte. »
Continue reading

Posted in ACAB, Antiélectoral | Tagged , , , | Commentaires fermés sur Montpellier : A carnaval, j’ai vu les gueux affronter les keufs

Valence : Le vieux monde au rouleau compresseur

FranceBleu / lundi 12 février 2018

Deux témoins ont eu le bon réflexe en composant le 17. Ils ont permis de stopper les adolescents. Vers 16 heures, ces jeunes sont entrés dans l’enceinte du magasin de location de matériel Kiloutou dans la zone des Auréats. Ils ont réussi à faire démarrer un rouleau compresseur, ils ont fait des tours dans la cour et ils ont fini par défoncer le portail avec l’engin.
Continue reading

Posted in General | Tagged , , , | Commentaires fermés sur Valence : Le vieux monde au rouleau compresseur

Beaumont-lès-Valence (Drôme) : La salle des fêtes en cendres

FranceBleu / mercredi 14 février 2018

C’est vers 4h40 , dans la nuit de mardi à mercredi que les pompiers sont intervenus à Beaumont-lès-Valence pour lutter contre un incendie qui a en partie détruit la salle des fêtes de la commune , située juste à côté du gymnase. L’acte criminel ne fait aucun doute car le ou les individus ont déplacé un container à proximité de l’arrière du bâtiment avant d’y mettre le feu.

Continue reading

Posted in Antiélectoral | Tagged , | Commentaires fermés sur Beaumont-lès-Valence (Drôme) : La salle des fêtes en cendres

Nouvelle brochure : Ce qui crépite – Dialogue à ciel ouvert sur la révolte et ses souffles

reçu par mail / lundi 12 février 2018

« Qu’est-ce qui fait que tu te révoltes ? Qu’est-ce qui me pousse vers l’agir ? C’est quoi tes carburants : La rage ? Le dégoût ? La joie ? La tristesse ? Est-ce que tu penses que la révolte c’est surtout une histoire de tripes et d’affects ? Et « révolté× », c’est une identité ou un état ponctuel ? Pis d’ailleurs, très honnêtement, la rage tu connais ? »

Publier ce texte aujourd’hui, c’est une manière de diffuser des aspirations, de partager des doutes, de parler de nos envies destructrices, de s’attaquer à quelques évidences. On le fait aussi parce qu’on a la « prétention » de trouver le rendu intéressant et qu’on se dit qu’éventuellement, ça pourrait nourrir ailleurs.

Les Épineuses

Continue reading

Posted in General | Commentaires fermés sur Nouvelle brochure : Ce qui crépite – Dialogue à ciel ouvert sur la révolte et ses souffles

Saillans (Drôme) : Vive les actes gratuits !

France Bleu / mardi 13 février 2018

La gare de Saillans, dans la Drôme, a été vandalisée dans la nuit de samedi à dimanche. […] Le ou les casseurs ont détruit la borne de tickets, des lampadaires, l’horloge. Ils ont tenté de mettre le feu à des panneaux d’affichage. Ils ont foncé avec une voiture, sur les box à vélos. Ils ont fortement esquinté une voiture garée sur le parking. Les dommages matériels à la gare de Saillans (Drôme) ne manquent pas.

Continue reading

Posted in Antiélectoral, Bloquer les flux | Tagged , , | Commentaires fermés sur Saillans (Drôme) : Vive les actes gratuits !

Gênes (Italie) : Des nouvelles du procès contre le compagnon Carlo

Anarhija.info / mercredi 7 février 2018

Le compagnon anarchiste Carlo di Marco, de Gênes, nous informe que le 7 février a eu lieu le procès en appel contre lui pour « provocation à des crimes et délits ». Le Procureur a demandé une condamnation de 3 ans et 2 mois de prison. La sentence sera donnée le 26 février.

Continue reading

Posted in International, Nique la justice | Tagged , | Commentaires fermés sur Gênes (Italie) : Des nouvelles du procès contre le compagnon Carlo

Ligueil (Indre-et-Loire) : Des apparitions qui laissent des séquelles à l’église du village

France Bleu Touraine / Jeudi 8 février 2018

C’est la désolation chez les habitants de Ligueil. Leur église a été victime d’actes de dégradations plusieurs fois de suite au cours des deux dernières semaines. Le retable a été détérioré, une croix et des personnages de la crèche cassés, un ciboire volé et le comble, dimanche les tuyaux de l’orgue ont été tordus, obstrués, et le clavier très abîmé. Cet orgue, de marque Stoltz, a été fabriqué en 1894. Pour un peu plus de 10 000 euros, il venait de faire l’objet d’une restauration. Le maire Michel Guignaudeau a porté plainte auprès de la gendarmerie.
« Cela a été assez monstrueux, les tuyaux de l’orgue ont été tordus, découpés, et même échangés les uns à la place d’autres. De plus, dimanche dernier, à l’issue de la messe dominicale, l’orgue ayant donné de façon religieuse, à 14H00 nous nous sommes aperçus qu’il avait été totalement désaccordé, donc entre la fin de la messe et le début de l’après-midi » – Michel Guignaudeau, maire de Ligueil

Continue reading

Posted in Anticlérical | Tagged , | Commentaires fermés sur Ligueil (Indre-et-Loire) : Des apparitions qui laissent des séquelles à l’église du village

Horror vacui

Anarhija.info / mardi 6 février 2018

Il y a des anarchistes qui courent derrière les révoltes qui ont lieu dans d’autres continents, partout où sont pointés les projecteurs des médias. Il y a des anarchistes qui parlent de la « forteresse Europe » et ne savent même pas quels États européens font partie de l’UE. Il y a des anarchistes qui luttent contre les frontières et ne savent même pas jusqu’où va la frontière de l’espace Schengen. Il y a des anarchistes qui, en « gentils hommes blancs », voient dans les immigrés à la peau mate des possibles camarades, et ne voient même pas les immigrés venant du continent européen. Il y a des anarchistes qui parlent d’internationalisme et ne savent même pas (ou ils s’en foutent) ce qu’il se passe sur leur continent. Il y a des anarchistes qui se solidarisent de tous les prisonniers (ou tous les prisonniers politiques), comme si la prison était vraiment un lieu de correction, qui transforme automatiquement l’homme en un être meilleur (compagnon/anarchiste). Il y a des anarchistes qui considèrent les antifas comme leurs camarades, comme si les mouvements/partis de la Gauche/extrême Gauche étaient un mal mineur dans un front révolutionnaire illusoire. Il y a des anarchistes qui endossent le rôle de victime, seulement parce que femme, gay, trans, etc., comme s’il ne suffisait pas d’être « simplement » un être humain pour être opprimé par le Pouvoir, comme si ce concept était trop étroit et il fallait donc trouver d’autres étiquettes pour faire remarquer qu’on est plus opprimés que les autres. Comment peut-il être possible que, en ce temps de sexualité aliénée, quand des personnes, y compris des anarchistes, voient des agressions sexuelles à tout bout de champ, on veuille supprimer notre féminité/masculinité, en nous transformant dans le « genre » stérile dans lequel la démocratie est en train de nous transmuter, en harmonie avec cette société mécanique de sexualité mutilée ?
Continue reading

Posted in Débats et réflexions sur l'attaque | Commentaires fermés sur Horror vacui

Facs et lycées – 6 février 2018 : Etat du désordre un peu partout

Paris : Les commerces de bourges attaquées à coups de pierres

extrait du Figaro Étudiant / Mardi 6 février 2018

Quelques milliers de personnes ont manifesté mardi en France pour protester contre les réformes sur l’accès à l’université et le baccalauréat […].
Environ 3000 manifestants à Paris, 800 à Lyon, 300 à Lille et 800 à Toulouse […]
À Paris, le cortège parti du Jardin du Luxembourg a rassemblé 3.000 personnes, selon la police, qui ont défilé sous la neige et devaient rejoindre le ministère de l’Éducation nationale, rue de Grenelle, en fin d’après-midi. Une heure après le départ de la manifestation, des jeunes vêtus de noir se sont détachés de la foule pour balancer des pierres sur des vitrines, dont celle d’un magasin d’habits de luxe. «Nous n’y pouvons rien, c’est à la police de les gérer», se désolait Patrick Désiré, le secrétaire général de la CGT Educ. La préfecture de police de Paris n’a toutefois fait état d’aucun blessé et d’aucune interpellation. […]

Continue reading

Posted in Brûle ton école | Tagged , , , , , , | Commentaires fermés sur Facs et lycées – 6 février 2018 : Etat du désordre un peu partout

Deux nouvelles publications chez Delenda Est

reçu par mail / mardi 6 février 2018

Deux nouvelles publications chez Delenda Est :

  • Anthropocentrisme et Nature – Regards Anarchistes: il s’agit de la traduction de deux textes. Le 1e, anonyme, « Anarchie biocentrée » est une critique de l’anthropocentrisme chez les anarchistes. Y est ajouté « La nature comme spectacle » de Feral Faun, parce que le 1e était justement trop centré sur la « nature ».
  • La Barrière du Combat et autres textes, Ernest Coeurderoy. La barrière du combat est un texte exhumé que Coeurderoy a écrit en avec Eugène Vauthier, sous forme de critique radicale, mordante et humoristique des chefs de gauche et d’extrême gauche, à qui ils imputent l’échec de l’insurrection de 1848. Le texte est suivi de deux extraits de Jours d’Exils : Démolir l’Autorité sur la justice et Qui-suis-je ? sur l’individualité. Le tout est précédé d’une introduction de mise en contexte avec courte biographie de l’auteur.
    Continue reading
Posted in Débats et réflexions sur l'attaque | Tagged , , , , | Commentaires fermés sur Deux nouvelles publications chez Delenda Est

Mont-de-Marsan (Landes) : Solidarité avec le serial-dabeur en prison !

Sud-Ouest / Samedi 27 janvier 2018

Un homme comparaissait ce vendredi au tribunal pour des dégradations visant notamment des banques de la ville-préfecture et de Chalosse. L’énumération des faits reprochés à cet homme de 23 ans s’étire en secondes. Puis en minutes. Au total, 14 distributeurs automatiques de billets (DAB) vandalisés entre le 11 et le 29 novembre, à Mont-de-Marsan, Saint-Sever, Hagetmau, mais aussi Bizanos et Orthez. Le prévenu s’en est également pris à plusieurs véhicules de particuliers, dont ceux de deux surveillants pénitentiaires, à Pau, où il a été incarcéré pour violences aggravées en début d’année. Ce jeune Hagetmautien faisait l’objet d’une comparution immédiate, vendredi matin, devant le tribunal correctionnel de Mont-de-Marsan.

Continue reading

Posted in Anticarcéral, Bouffe du riche | Tagged , , , | Commentaires fermés sur Mont-de-Marsan (Landes) : Solidarité avec le serial-dabeur en prison !

Chambéry : Les fafs en rose

FranceBleu / mercredi 7 février 2018

Le local de Bastion social, un mouvement proche des milieux d’extrême-droite, inauguré ce samedi à Chambéry a été recouvert de peinture rose dans la nuit de mardi à mercredi.

Continue reading

Posted in Antifa | Tagged , , | Commentaires fermés sur Chambéry : Les fafs en rose

Maison d’arrêt de Bar-le-Duc : Droit dans la mâchoire

L’Est Républicain / mardi 6 février 2018

Une nouvelle agression sur des surveillants pénitentiaires s’est produite ce lundi à la maison d’arrêt de Bar-le-Duc. Vers 14 h 35, alors qu’il revenait d’une promenade sport, un détenu connu pour être turbulent, a tenté de dissimuler un ballon de football dans son tee-shirt. Il aurait aussi fait des passes avec un autre détenu pour narguer les gardiens de prison.
Continue reading

Posted in Anticarcéral | Tagged , | Commentaires fermés sur Maison d’arrêt de Bar-le-Duc : Droit dans la mâchoire

Nord-Pas-de-Calais : Contre la SNCF et ses sbires

La Voix du Nord / mardi 6 février 2018

Jeudi dernier, alors qu’il effectuait son service sur la ligne Lens – Lille, un agent SNCF s’est heurté à l’agressivité de deux passagers. Lors du contrôle des titres de transport, les deux individus n’ont pas été en mesure de les lui présenter, et pour cause, ils n’en avaient pas. Les choses se gâtent lorsque le contrôleur leur demande de descendre au prochain arrêt, en gare de Coron-de-Méricourt. Avant de quitter la rame, les deux jeunes hommes insultent et menacent allégrement l’agent SNCF.

Continue reading

Posted in Bouffe du riche | Tagged , , , , , | Commentaires fermés sur Nord-Pas-de-Calais : Contre la SNCF et ses sbires

De Dijon à Fleury-Mérogis, solidarité avec les prisonniers

Dijon : « Pas de compassion avec les matons – Solidarité avec les prisonniers »

Sans Attendre Demain / lundi 5 février 2018

Dans la soirée de dimanche 4 février, un peu plus de 30 personnes se sont retrouvées devant la prison de Dijon avec une banderole disant « Pas de compassion avec les matons – Solidarité avec les prisonniers« . Cette action visait donc à se solidariser avec les prisonniers qui ont subi le mouvement d’humeur de leurs bourreaux : pendant plus d’une dizaine de jours en janvier, les matons ont bloqué parloirs, permissions et pour résumé, ont rendu encore plus insupportable les conditions de survie en taule. Quelques insultes ont fusé en direction des matons qui finissaient leur service, histoire de leur rappeler qu’à l’extérieur aussi, on les déteste !

Continue reading

Posted in Anticarcéral | Tagged , , , | Commentaires fermés sur De Dijon à Fleury-Mérogis, solidarité avec les prisonniers

Compiègne (Oise) : Adieu au fourgon de la municipale

Le Parisien /dimanche 4 février 2018

Un camion de la police municipale de Compiègne a été ravagé par les flammes, dimanche matin, vers 7 heures, sur un parking de la place de la Croix-Blanche. Le véhicule, « ancien », servait notamment au transport des animaux [vers la fourrière, dixit Le Courrier Picard; NdAtt.]. Une cage se trouvait d’ailleurs à l’intérieur au moment de l’incident.
Continue reading

Posted in ACAB, Des mauvais moments pour les bleus | Tagged , , | Commentaires fermés sur Compiègne (Oise) : Adieu au fourgon de la municipale

Portes-les-Valence (Drôme) : Le poste de police municipale au barbecue

Le Dauphiné Libéré / samedi 3 février 2018

Ce vendredi soir, peu avant 22h30, un rideau du poste de la police municipale de Portes-lès-Valence a été forcé et un cocktail Molotov a été jeté à l’intérieur du bâtiment.
« Le feu et les fumées ont détruit le site mis en service il y a 2 ans », confie sur place la maire de la commune Genevieve Girard.
« C’est lamentable, inqualifiable ». Des vigiles vont garder le site cette nuit et les sapeurs-pompiers portois vont mener une surveillance. Une enquête est menée par la police nationale.
Continue reading

Posted in ACAB, Des mauvais moments pour les bleus | Tagged , , | Commentaires fermés sur Portes-les-Valence (Drôme) : Le poste de police municipale au barbecue