Lille : Les pigeons « morts pour la patrie »… spéciste

France Soir / mercredi 1er août 2018

« Stop spécisme », c’est ce que l’on peut maintenant lire sur le monument érigé en l’honneur des pigeons voyageurs de la Première Guerre mondiale à l’entrée de la citadelle de Lille, dans les Hauts-de-France. […]
Le monument a été érigé en 1936 par la Fédération nationale des sociétés colombophiles. Il est dédié « aux 20.000 pigeons morts pour la patrie » mais aussi « aux colombophiles fusillés par l’ennemi pour avoir détenu des pigeons voyageurs » lors de la Grande guerre.

Ce symbole situé à l’entrée du parc zoologique de la ville a donc très probablement été la cible des anti-spécistes. […]
Ce n’est pas la première fois qu’ils sont accusés de telles dégradations. En avril dernier dans les Hauts-de-France, pas moins de sept boucheries ont été aspergées de faux sang.
Une boucherie et une poissonnerie avaient été plus gravement vandalisées et leurs vitrines avaient été cassées. [et aussi un restaurant et une rôtisserie; NdAtt.]
Face à ces attaques, les bouchers-charcutiers avaient fait parvenir une lettre à Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur, pour demander une protection policière face à ces attaques.

This entry was posted in Liberté animale and tagged , . Bookmark the permalink.