Dornbirn (Autriche) : Des bombes de peinture sur le nouveau bâtiment de la police

Barrikade / jeudi 15 octobre 2020

Dans la nuit du 14 octobre, nous avons attaqué le nouveau bâtiment des flics, à Dornbirn, avec des bombes de peinture.

Nous voulons ainsi exprimer notre colère pour l’expulsion de Liebig34.
They can evict a house, but not a movement. [« Ils peuvent expulser une maison, mais pas un mouvement », en anglais dans le texte; NdAtt.]

Nous considérons que les flics sont toujours une cible légitime.
Parce que ce sont eux qui font des contrôles au faciès, qui laissent mourir les détenu.e.s dans des cellules en feu, qui chargent les manifestant.e.s avec des matraques et du spray au poivre, qui soutiennent ou ignorent les réseaux d’extrême droite dans leurs propres rangs.
Et ce sont aussi ceux qui protègent les intérêts capitalistes des propriétaires de maisons, contre les locataire.trice.s.

Nous saluons tous les compas qui se révoltent, jour après jour, et qui continuent à se battre pour une société solidaire.
Nous saluons tout particulièrement les « trois de la Parkbank » et leur souhaitons beaucoup de force pour le jugement à venir.

Pour le féminisme.
Pour l’anarchie.

This entry was posted in ACAB, International and tagged , , , . Bookmark the permalink.