Drôme : Contrôle mortifère (mais les actions se multiplient !)

France Bleu / jeudi 7 mai 2020

Contrôle mortifère, résistance fertile. Ces quatre mots peints en énormes lettres rouges sur le mémorial de la résistance d’Espenel (Drôme) choquent encore plus en cette veille du Jour de la Victoire

Les tags ont sans doute été peints dans la nuit de mardi à mercredi. Ils ont été découverts mercredi dans l’après-midi sur le monumental mémorial en hommage aux résistants et aux victimes des massacres de juillet 1944 sur le Vercors. Des tags qui heurtent à la veille du 8 mai.

Une enquête est ouverte par la gendarmerie de Crest, qui a recensé près d’une dizaine de tags ou actes malveillants dans la vallée de la Drôme et le Diois depuis 15 jours. Des tags ont déjà été peints sur la façade de Pôle Emploi à Crest dans la nuit du 3 au 4 mai dernier. « Pas de CV pas de blé » ou « j’emmerde pôle emploi » ou encore « je veux être pilote de pirogue ». Le directeur de pôle emploi a porté plainte.

Mais les gendarmes ont aussi découvert des actes malveillants comme la dégradation du système de vidéo protection de la micro-centrale hydroélectrique du Claps à Luc-en-Diois. Des dégradations qui remontent sans doute au mois d’avril. Des enquêtes sont ouvertes à chaque fois, même si les gendarmes ont peu d’éléments pour identifier les auteurs. Peu de preuve mais aucun doute sur l’origine de ces actes. les enquêteurs privilégient la piste de la mouvance anarcho -libertaire. Compte tenu des messages ou des symboles ciblés, comme l’antenne relais d’ Oriol-en-Royans détruite en début de semaine. Les patrouilles de surveillance sur les sites sensibles ont été renforcées sur l’ensemble du Crestois et du Diois.

This entry was posted in Antimilitarisme, Le virus, l'État et son confinement and tagged , , , , . Bookmark the permalink.