De la Gironde à l’Aude, pour contraindre le bus à l’arrêt, il n’y a rien comme le vandalisme !

Andernos et Marcheprime (Gironde) : Vingt cars à plat

Sud-Ouest / mardi 17 décembre 2019

[…] C’est la première fois qu’un tel événement se produit dans un dépôt de bus sur le bassin d’Arcachon. Dans la nuit de lundi à mardi, 17 cars TransGironde qui se trouvaient au dépôt Citram dans la zone d’activités d’Andernos ont été vandalisés. Dans un autre dépôt Citram de Marcheprime, 3 autres cars TransGironde ont également été détériorés, ainsi que deux véhicules d’un transporteur qui se trouvaient là.
Les pneus des véhicules ont été crevés pour la plupart d’entre eux et des expertises sont en cours pour savoir s’il y a d’autres dégâts, notamment au niveau des châssis. La découverte des dégradations ce mardi matin a empêché les cars de rouler et a entraîné des perturbations dans les transports.

La ligne 601 entre Andernos et Bordeaux a été particulièrement affectée par cet acte de délinquance. Les transports scolaires ont également été perturbés, même si des solutions de secours ont pu être trouvées.

Selon France3 « Les pneumatiques ont été changés en urgence pour un coût estimé à plus de 30 000 euros. Le service a repris normalement à partir de 13h »

*****

extrait du Midi Libre / lundi 17 décembre 2019

Ce lundi soir, et jusqu’à nouvel ordre, plus aucun bus Keolis (Grand Narbonne) ne circule sur les lignes urbaines à Narbonne.
Les chauffeurs ont mis en œuvre leur droit de retrait collectif après un nouvel acte de vandalisme. Ce lundi, sur les coups de 17 h 30, deux vitres d’un bus ont été brisées avenue de Lattre-de-Tassigny à proximité de la Sécurité sociale. Selon nos premières informations, nul n’a été blessé. […]

This entry was posted in Bloquer les flux and tagged , , , , , , , , . Bookmark the permalink.