Calais (Nord) : Début de révolte contre le démantèlement imminent de la « jungle »

France 3 Nord Pas-de-Calais / Lundi 24 octobre 2016

Migrants situation in CalaisDes violents incidents ont éclaté la nuit dernière à la veille de l’évacuation de la « Jungle » de Calais. Une cinquantaine de personnes ont notamment jeté des pierres et des bouteilles sur la police. Selon la BBC présente sur place au moment des faits, les policiers ont répliqué avec du gaz lacrymogène. Voici les images tournées par l’agence AP sur place. Depuis quelques jours, les autorités disent craindre des violences. 1 250 policiers et gendarmes sont engagés dans le démantèlement de la « jungle » ce lundi. « C’est une opération à risques, qui peut dégénérer, avec la nécessité de faire intervenir la force publique« , admettent les pouvoirs publics.

Selon eux, si des problèmes surgissent, ce ne sera pas avec les migrants, mais avec des militants prêts à en découdre. Le week-end des 15-16 octobre a été signalée l’arrivée de 150 à  200 « No Border » (militants européens prônant l’abolition des frontières). Il y aurait « très peu » de zadistes venant de Notre-Dame-des-Landes. C’est pourquoi, dans le périmètre de l’opération seuls pourront circuler les titulaires d’un badge (officiels, associatifs, journalistes…).

This entry was posted in ACAB, Contre les frontières and tagged , , . Bookmark the permalink.