Ni loi, ni travail / Tours : Des tags sur le MEDEF

La Nouvelle République / mardi 13 septembre 2016

MEDEF PEINTURE 0

On rame, ils ammassent

Après avoir constaté que la façade du Medef Touraine à Tours, rue Buffon, a été de nouveau vandalisée, à la peinture rouge, cette fois, Claude Paris, président du Medef, a envoyé une lettre ouverte au préfet d’Indre-et-Loire dans laquelle il le sollicite « pour que cessent des agissements devenus absolument intolérables. Après avoir été envahis, tagués et détériorés à plusieurs reprises cette année, nos locaux viennent, une fois de plus, d’être la cible de groupuscules qui ont souillé notre portail de slogans inadmissibles, débordant sur le mur de la maison voisine, sans compter les nombreux autocollants régulièrement placardés sur nos grilles, murs et plaques de façades ».

[…] « Au-delà des dirigeants, ce sont des millions de femmes et d’hommes salariés faisant partie de la communauté du monde de l’entreprise qui sont vilipendés et mis à l’index. C’est insupportable !
« La loi travail, visée ici en particulier, a été votée et sera appliquée. Contents ou mécontents, elle s’applique à tous depuis qu’elle a été promulguée selon l’État de droit qui règne en France.
« Il faut que disparaissent ces clichés d’un autre âge où il y aurait, d’un côté, des exploiteurs et, de l’autre, des exploités. Certes, notre monde est loin d’être parfait mais il faut faire cesser immédiatement et fermement les agissements de quelques extrémistes qui ne cherchent qu’à souffler sur les braises pour provoquer le chaos. […]

 

This entry was posted in "Loi travail", Contre le Travail, Les affameurs and tagged , , , . Bookmark the permalink.