Des mauvais moments pour les bleus (fin juillet 2016)

Mantes-la-Jolie (Yvelines) : Incendies de véhicules et caillassages de flics

Le Parisien / lundi 25 juillet 2016

Mantes 25 7 2016Nouvelle montée de la violence, dans la nuit de dimanche à lundi, à Mantes-la-Jolie. Vers minuit, les policiers ont été attaqués rue Paul-Gauguin, dans le quartier du Val-Fourré, alors qu’ils sécurisaient une intervention des pompiers. Un petit groupe d’individus leur a jeté des projectiles. Deux impacts de pierres ont été relevés sur la carrosserie d’une voiture de police. Les agents, épaulés au cours de la nuit par l’unité de sécurisation et d’intervention, ont riposté à coups de flash-ball pour disperser leurs agresseurs.
Déjà, dans la nuit de vendredi à samedi, vers 0 h 30, la police avait été la cible de jets de pierres, de cocktails Molotov et de mortiers de feu d’artifice, lors d’une intervention pour un incendie, rue Marcel Doret. Leurs agresseurs avaient crié le nom d’Adama Traoré, ce jeune homme décédé le 19 juillet lors de son arrestation par les gendarmes, à Beaumont-sur-Oise (Val-d’Oise). Un détail qui suscite une certaine vigilance de la part des autorités qui redoutent un effet de contagion dans les cités. […]

Le Parisien / jeudi 28 juillet 2016

Les pompiers et les policiers sont à nouveau tombés dans un guet-apens dans la nuit de mercredi à jeudi, au Val Fourré, à Mantes-la-Jolie. Vers minuit et demi, les secours ont été appelés pour mettre fin à un incendie de voiture rue Paul Broca. A leur arrivée sur place, un groupe a lancé des pierres et des engins incendiaires dans leur direction, sans les atteindre. Face à cette hostilité, les pompiers ont décidé de laisser le véhicule brûler, dans la mesure où cela ne représentait aucun risque pour les biens et les personnes. Policiers et pompiers ont quitté les lieux. Aucun blessé n’est à déplorer. Le week-end dernier, les forces de l’ordre ont subi le même genre d’agression à deux reprises dans ce quartier.

*****

Melun (Seine-et-Marne) : Les keufs pris pour cible

Le République du Seine-et-Marne / mardi 26 juillet 2016

Les policiers sont intervenus deux fois en moins d’une heure au même endroit. Un adolescent de 19 ans, originaire de l’Almont mais domicilié à Dammarie-lès-Lys a été placé en garde à vue au commissariat de Melun, ce mardi 26 juillet, vers 1 heure du matin. A l’origine les policiers sont intervenus, au niveau du boulevard de l’Almont, pour un groupe d’individus qui étaient en train d’incendier des poubelles. A leur arrivée, ils ont reçu des projectiles mais aucun policier n’a été blessé. C’est à ce moment là que le mis en cause a été interpellée mais les autres individus ont réussi à prendre la fuite. Ils ont de nouveau été appelés une heure après pour des faits similaires. Il n’y a cette fois pas eu d’interpellation. Une enquête de police a été ouverte au commissariat de Melun.

Le République du Seine-et-Marne / mercredi 27 juillet 2016

Après les incidents de la veille, de nouveaux heurts se sont produits à l’Almont. Alors que des policiers municipaux accompagnaient des policiers pour une série de contrôles dans des halls d’immeubles à l’Almont, ils ont été pris pour cible par un groupe d’individus, ce mardi dans la soirée. Les faits se sont produits en deux temps et ont débuté vers 21 h 30 au niveau de la rue d’Estienne D’orves.
Pendant la patrouille, un attroupement se forme à proximité et les individus commencent à lancer divers projectiles en direction des fonctionnaires de police. Il n’y a pas eu de blessé mais les policiers ont dû faire usage d’un lanceur de balles de défense (LDB) pour repousser les individus. Vers minuit et demi, un nouvel incident se produit et, selon une source policière, il pourrait s’agir d’un guet-apens. Une poubelle est incendiée au niveau de l’avenue du Maréchal-Juin, toujours dans le quartier de l’Almont. Des policiers escortent les pompiers afin qu’ils éteignent l’incendie. C’est à ce moment qu’un individu tire un mortier d’artifice en direction des pompiers et des policiers. Là encore, il n’y a pas eu de blessé mais les fonctionnaires de police sont parvenus à interpeller un individu. Il est âgé de 18 ans et est originaire de Melun. Il a été placé en garde à vue.

*****

Andresy (Yvelines) : Solidaires face aux flics

Le Parisien / samedi 30 juillet 2016

Trois jeunes gens, âgés de 17 à 20 ans, ont été interpellés, vendredi soir à Andresy, après avoir agressé les policiers de la brigade anticriminalité. Vers 17 h 30 rue des Robaresses, les policiers arrêtent après une course-poursuite le conducteur d’un scooter qui roule sans plaque d’immatriculation. Lorsque les deux roues est immobilisé, un attroupement se forme et une trentaine de personnes tentent d’empêcher les policiers d’arrêter le contrevenant. Les fonctionnaires tirent à coup de flashball pour les disperser. Deux autres suspects et le conducteur du scooter sont arrêtés et placés en garde à vue au commissariat de Conflans-Sainte-Honorine. Deux policiers ont été blessés lors des accidents.

*****

Choisy-le-Roi (Val-de-Marne) : Ne t’arrête jamais…

Le Parisien / mercredi 27 juillet 2016

Un policier a été légèrement blessé mardi peu après 18 heures à Choisy-le-Roi par le conducteur d’une voiture volée. L’incident a eu lieu sur l’avenue Anatole-France, lorsque deux agents à vélo de la brigade spécialisée de terrain ont voulu procéder au contrôle d’une C4 Picasso qui roulait en contresens. Le chauffeur, qui était accompagné d’un passager, a alors forcé le passage en percutant un des policiers avant d’abandonner le véhicule quelques mètres plus loin. Les deux hommes se sont ensuite enfuis à pied par les rues voisines. Ils n’ont pour l’heure pas été retrouvés. Après vérifications, il s’avérera que la voiture abandonnée avait été volée quelques jours plus tôt.

*****

…mais fais gaffe aux voitures quand-même ! Bobigny (Seine-Saint-Denis)

Le Parisien / samedi 23 juillet 2016

Deux policiers de la Bac départementale ont été blessés vendredi soir vers 19 heures à Bobigny en tentant d’interpeller le conducteur d’un scooter, avec un passager à son bord. Le pilote du scooter est soupçonné d’avoir foncé sur un premier fonctionnaire, puis traîné sur plusieurs mètres un autre policier qui avait réussi à l’agripper pour le stopper. Il n’a terminé sa course qu’après avoir foncé dans une voiture qui arrivait en sens inverse, près du siège départemental de la police.

*****

Poissy (Yvelines) : Les municipaux tombent dans un guet-apens

Le Parisien / mercredi 27 juillet 2016

Les policiers municipaux de Poissy sont tombés dans un véritable piège, dans la nuit de mardi à mercredi. Vers 1 h 25, ils ont été appelés pour un feu de voiture dans le quartier du clos d’Arcy. Mais lorsqu’ils sont arrivés sur place, ils ont reçu des pierres alors qu’un matelas était en flammes. La police nationale est arrivée en renfort. Un jeune homme a été identifié parmi les agresseurs.

*****

Etampes (Essonne) : Un bon sprint et de la solidarité

Le Parisien / mercredi 27 juillet 2016

Un jeune homme de 20 ans a été arrêté ce mercredi matin à Etampes. Il est suspecté d’être à l’origine d’incidents survenus ce mardi dans le quartier de la Croix-de-Vernailles, situé sur la commune. Tout commence par un simple refus d’obtempérer constaté par les gendarmes de la brigade d’Étampes. Au regard de l’infraction, les militaires prennent en chasse le fuyard qui se dirige vers la rue Jean-Etienne Guettard qui traverse le quartier de la Croix-de-Vernailles. Subitement, la voiture s’arrête et le conducteur s’enfuit en courant. Dans la foulée, les gendarmes sont pris à partie par un groupe qui leur lance des pierres. Ils appellent aussitôt la police nationale qui est en charge de ce secteur de la commune. […]

*****

La Courneuve (Seine-Saint-Denis) : Des crocs contre les bleus

Le Parisien / jeudi 28 juillet 2016

Des policiers qui intervenaient dans le quartier des 4 000 à La Courneuve mercredi en fin de journée, ont été attaqués… par un chien. Ce molosse a été abandonné par deux hommes dans leur fuite, place Georges-Braque. D’après le compte-rendu des policiers, le chien s’est jeté sur eux. Bien qu’atteint par plusieurs tirs de flash-ball, l’animal a continué à s’en prendre aux fonctionnaires, mordant l’un d’eux au niveau de la chaussure Rangers. Des policiers de la Brigade anticriminalité ont à leur tour tenté de neutraliser l’animal qui, sonné, semblait reprendre rapidement ses esprits et reprendre l’attaque sans relâche. Les tirs de pistolet à impulsion électrique n’y ont rien fait.
Les fonctionnaires de la brigade spéciale de terrain (BST) ont fini par tuer le chien de plusieurs balles. Près d’une trentaine de tirs ont eu lieu au total. Il s’agirait d’un chien de catégorie 1, la classification des chiens dits d’attaque soumis à une stricte réglementation. Deux personnes ont été interpellées, dont un sur un Vélib’ volé.

This entry was posted in ACAB, Des mauvais moments pour les bleus, Liberté animale and tagged , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.