Ni loi, ni travail : A Lyon, dégradations et dissociations

LyonMag.com / jeudi 21 avril 2016

Lyon Palais justice 21 4 2016Une enquête a été ouverte après des dégradations publics commises dans la nuit de mercredi à jeudi dans le 3e arrondissement de Lyon.
Selon la direction départementale de la sécurité publique, deux groupes d’une trentaine d’individus, dont certains le visage dissimulé, ont quitté dans la soirée le rassemblement Nuit Debout organisé sur la place Guichard. Ils sont soupçonnés d’avoir commis des dégradations sur les locaux et un véhicule de la direction zonale Sud-Est de la police aux frontières, du tribunal de grande instance et de la mairie du 3e arrondissement. Des tags ont notamment été inscrits et des vitres ont été brisées.

Dans un communiqué, la Préfecture a indiqué « convoquer les trois organisateurs qui avaient déclaré ce rassemblement, pour les mettre en demeure de faire en sorte que de tels troubles ne se renouvellent pas« . Dans le cas contraire, le Préfet du Rhône, Michel Delpuech, « prendra sans délai une mesure d’interdiction« . […]

*****

Les organisateurs de la Nuit Débout de Lyon se dissocient (tout comme l’ont fait ceux de Paris)

extrait de Le Parisien / jeudi 21 avril 2016

[…] Le préfet Michel Delpuech «a convoqué ce jour (jeudi) à la préfecture les trois organisateurs qui avaient déclaré le rassemblement, pour les mettre en demeure de faire en sorte que de tels troubles ne se renouvellent pas». «Dans le cas contraire, il prendra sans délai une mesure d’interdiction», ont averti ses services.
«On condamne fermement ce qui s’est passé de façon unanime. On n’est pas du tout sur cette démarche. Ce sont trois éléments extérieurs qui ont commencé à chauffer les gens en prétextant un début de manifestation sauvage», a déploré Jean-Pierre, l’une des trois personnes convoquées.
«Un petit groupe est parti avec eux. Nous sommes tous très fâchés, le mouvement est totalement calme et pacifique. Depuis le début (31 mars, ndlr), cela se passait bien», a-t-il ajouté.

Lyon 1 4 2016 2

*****

Déjà lundi le MEDEF avait été visité

Lyoncapitale / jeudi 21 avril 2016

Dans la soirée de lundi, des oeufs ont été lancés sur le bâtiment du MEDEF Rhône et les murs ont été tagués. C’est la première fois que les bâtiments du MEDEF Rhône subissent des dégradations dans le huitième arrondissement de Lyon. Sur les murs, des oeufs écrasés et des inscriptions comme « Gattaz m’a tué » et « Ceci est un repère de casseurs ». Dès le lendemain, toutes les dégradations, qui « ressemblaient à un tableau de Jackson Pollock », selon une source au Medef Rhône, étaient nettoyées. [..]

This entry was posted in ACAB, Antiélectoral, Contre le Travail, Contre les frontières and tagged , , , , . Bookmark the permalink.