Ni loi, ni travail : Manif sauvage à Paris (et les leaders de la Nuit debout appellent les flics) – MAJ 13 avril

MAJ mercredi 13 avril : une des personnes interpellées la nuit de samedi et accusée d’avoir mis le feu à une Autolib’ a été condamnée, lundi 11, à huit mois de prison ferme avec mandat de dépôt. Il est incarcéré à Fleury-Mérogis.
Il y a eu d’autres personnes condamnés à des peines avec sursis (et d’autres relâchées).

Le Parisien / samedi 10 avril 2016

0904paname[…] «environ 300 personnes», selon la préfecture de police, ont décidé vers 23 heures de quitter la place de la République pour manifester vers le domicile de Manuel Valls dans le XIe arrondissement de Paris. Une initiative qui a donné lieu à des incidents, conduisant à l’interpellation de huit personnes. Un vote devrait être organisé ce dimanche pour décider de la poursuite de l’occupation de la place de la République. […]
Pendant une bonne heure, tout le quartier a été bouclé, dont les rues de la Roquette et Ledru-Rollin, et une forte présence policière a été déployée sur place. Pour bloquer l’avancée du cortège, les forces de l’ordre ont utilisé des gaz lacrymogènes. Des poubelles ont été brûlées et un petit groupe de manifestants a également lancé des projectiles sur le commissariat du XIe arrondissement. Des actions violentes qui étaient visiblement désapprouvées par la plupart des manifestants.

Mais plus tard, plusieurs vitrines de banques ou d’assureurs du boulevard Voltaire  ont été brisées à coups de pied ou de barre de fer par des casseurs visage masqué. Place de la République, l’un des membres de Nuit debout soufflait «ces gars-là, ils n’ont rien à voir avec nous». Selon la préfecture de police, «six agences bancaires» ont été la cible des casseurs, dont trois ont été victimes d’intrusion. «Une agence d’intérim et une agence de mutuelle» ont également été dégradées. 

Paris République 9 4 2016 Autolib incendié 2Place de la République, à 2h50, un responsable de Nuit debout a demandé le concours de la force publique «en raison de la difficulté de son service d’ordre à assurer la sécurité» sur la place, selon la PP. Des policiers ont été envoyés pour sécuriser le rassemblement, et ils ont fait «l’objet de provocations et de nombreux jets de pierres». Un véhicule Autolib a été «incendié à l’angle de la Place de la République et du boulevard Saint-Martin», nécessitant l’intervention de sapeurs-pompiers.

Finalement, huit personnes ont été interpellées et placées en garde à vue dans la nuit de samedi à dimanche. Elles ont été arrêtées pour des «jets de projectiles, port d’arme prohibé, vol par effraction, dégradations et dégradations par incendie», a précisé la préfecture de police.

*****

Notre révolte n’est pas citoyenne

Indymedia Nantes / dimanche 10 avril 2016

A Paris, la révolte et la Nuit Debout ont bien du mal à être canalisées par les citoyennistes de tout poil, qui sont pourtant à la manoeuvre. Les gens ont la rage, et des manifs sauvages s’enchaînent. Hier soir, des caméras de vidéosurveillance, des banques et un comico ont été visés. Une manif est même partie en pleine nuit vers le logement de Manuel Valls, avant d’être repoussée par les flics.
Face à cette détermination difficilement contrôlable, les « leaders » de la Nuit Debout (c’est un mouvement qui se dit sans hiérarchie, mais pas sans porte-paroles et représentant-es, ni Service d’Ordre…) ont fini par appeler les flics, révélant très vite ce qu’ils et elles visent véritablement : maintenir la contestation dans les cadres du pouvoir, contrôler la colère pour la détourner vers des logiques électoralistes comme ce fût le cas avec Syriza et Podemos. Alors que la répression a rarement été aussi intense pour briser une lutte sociale [sic!], ces gentils citoyens ont choisi leur camp: travailler avec la police.
Sur la chaîne parlementaire, deux « représentants » de la Nuit Debout  félicitaient même la police pour son savoir-faire et son calme. Et ce n’était pas de l’ironie… Faut-il rappeler qu’à Paris, il y a déjà eu des dizaines et des dizaines d’arrestations, parfois des cars entiers remplis de personnes interpellées, et tout autant de blessé-es…

Vive le feu !

[in english][Auf Deutsch]

République 9 4 2016Paris 9 4 2016 bye bye Autolib'

 *****

le JDD / dimanche 10 avril 2016

[…] Des projectiles et des pierres ont été jetés sur la façade du commissariat du 11e arrondissement et deux véhicules de police en stationnement ont été fortement endommagés“, explique la préfecture, ajoutant que les manifestants avaient tenté en vain d’entrer dans le commissariat. […]

MAAF0904 cm0904

This entry was posted in Contre le Travail, Portraits de collabos and tagged , , . Bookmark the permalink.