Blanzay (Vienne) : Sabotage au parc éolien

La Nouvelle République / jeudi 6 août 2020

Dans la nuit du 30 au 31 juillet, un mât de mesures de vent a été dégradé. Celui-ci venait d’être installé dans un champ situé dans la zone Est du parc éolien blanzéen, à la Chassagne, à l’initiative de la société Volkswind.


La SAS Ferme éolienne de Blanzay, par arrêté préfectoral, en date du 16 octobre 2019, a été autorisée à installer et exploiter un parc éolien sur le territoire de la commune de Blanzay. Le compte-rendu de pilotage de la ferme éolienne de Blanzay, établi suite à la réunion du 12 février 2020, prévoyait bien le montage d’un mât de mesures de vent au cours de l’été 2020. Il était en outre précisé que « les données de mesures du vent sur une année complète permettront d’affiner les prévisions de production du parc, dans le cadre du financement bancaire du projet ». Peu après sa pose, un pneumatique a été incendié au pied de ce pylône et les flammes ont noirci le bas de l’édifice métallique, au cours de la nuit du 30 au 31 juillet dernier. D’après les renseignements recueillis auprès de l’ADPEB (Association de défense et de protection de l’environnement de blanzay), certaines personnes pensaient qu’il s’agissait d’une antenne de téléphonie. Cela pourrait expliquer l’acte de vandalisme. L’évènement a lieu alors que l’arrêté préfectoral est contesté. Le 15 février dernier, l’ADPEB a déposé un recours contre l’autorisation préfectorale autorisant ce parc éolien, auprès de la cour administrative de Bordeaux, se portant requérante aux côtés de onze personnes physiques.

This entry was posted in Antitech and tagged , , , . Bookmark the permalink.