Wuppertal (Allemagne) : Un véhicule de Bosch amoché. Solidarité avec les personnes touchées par des perquisitions à Leipzig

de.indymedia.org / vendredi 12 juin 2020

Aux premières heures du 12 juin, nous avons crevé les quatre pneus d’un véhicule de la société Bosch et nous avons aussi peinturluré la voiture, blanche, avec de la peinture noire.

Nous n’avons pas choisi Bosch par hasard. L’entreprise exposait au Congrès européen de police de cette année et travaille également comme entreprise de sécurité, dans le monde entier. À Londres, par exemple, la société exploite des caméras intelligentes pour surveiller les personnes dans la gare de London Bridge. Mais aussi au Vietnam, Bosch fournit une protection 24 heures sur 24, avec analyse vidéo, au consulat général « la maison de l’Allemagne ». Le plus grand aéroport de Chine, les rues de l’Ohio, les parcs de Mantoue en Italie ou le port Praski, à Varsovie : Bosch s’implique partout avec ses caméras et ils en sont fiers (boschsecurity.com). Nous n’avons aucune envie d’être surveillé.e.s par des caméras partout dans le monde. En tout cas, celles-ci sont dans les mains des puissants et ne servent qu’à les protéger. L’augmentation de la surveillance ici, avec son point culminant dans les villes intelligentes, n’est pas seulement un empiétement dégoûtant sur notre vie privée, mais aussi une moment important de la gentrification croissante. Les personnes qui sont mal à l’aise avec ou ne s’inscrit pas dans la norme dominante peut être individuées beaucoup plus facilement. Les laquais en uniforme n’ont qu’à être envoyés et ils exécutent aveuglement.

C’était le cas, récemment, à Leipzig Connewitz. Même si ce n’est qu’une goutte d’eau dans la mer, en solidarité avec vous, nous avons quitté nos maisons aux premières heures du matin, pour exprimer notre détresse. Personne ne veut que des ordures de flics fouillent dans sa chambre. En fait, personne ne veut voir de flics dans la rue, dans les parcs ou en ville. Aux flics qui sont là dehors et qui lisent et surtout à ceux de la Sécurité d’État de Wuppertal, qui liront sûrement ce texte : faites comme les keufs de Seattle et dégagez !

« Flics, menteurs, porcs, assassins ! »
Démantelons les entreprises de sécurité !

This entry was posted in International, Portraits de collabos and tagged , , , . Bookmark the permalink.