Saint-Brevin-les-Pins (Loire-Atlantique) : Les gendarmes perdent quatre voitures (MAJ2 du 12/05)

Ouest-France / dimanche 10 mai 2020

Coup de chaud ce week-end à la brigade de gendarmerie de Saint-Brevin : ce dimanche 10 mai, à 1 h 25 du matin, quatre véhicules professionnels, stationnés sur le parking de la brigade, ont pris feu.

Immédiatement dépêchés sur place, les pompiers ont procédé à l’extinction du feu. Accident ou piste volontaire ? En l’état, aucune piste n’est privilégiée, indique une source proche de l’enquête. Qui précise : En janvier, on a déjà déploré un feu sur un véhicule. Mais les experts ont révélé que le sinistre avait été provoqué par un problème électrique. Impossible donc, à ce stade des investigations, de déterminer si l’origine de ce nouvel incendie est de nature similaire ou pas ».
Une enquête est ouverte pour cerner au plus vite les circonstances de ce feu. Et lever d’éventuels soupçons, car deux véhicules de gendarmerie ont été la cible d’incendies volontaires à la brigade de Nivillac, commune du Morbihan située à une cinquantaine de kilomètres, dans la nuit du dimanche 3 au lundi 4 mai.
Les gendarmes de la brigade de Saint-Brevin et de la compagnie de Pornic sont chargés de l’enquête.

*****

Mise à jour du 11 mai : deux jeunes en garde à vue

Ouest-France / lundi 11 mai 2020

[…] Dimanche 10 mai dans l’après-midi, aux alentours de 17 h 30, deux mineurs, âgés de 16 et 17 ans, ont été interpellés par les gendarmes et placés en garde à vue pour destruction de bien par incendie.
Ces deux jeunes, domiciliés à Paimbœuf, sont soupçonnés d’être les auteurs d’un incendie volontaire qui a provoqué la destruction de quatre véhicules de gendarmerie la nuit précédente. Ces voitures qui ont brûlé étaient stationnées sur le parking de la brigade de Saint-Brevin. Le feu s’est déclaré à 1 h 25 du matin dans la nuit du samedi 9 au dimanche 10 mai.
La piste d’un acte volontaire s’est très rapidement dégagée après l’extinction du sinistre par les pompiers.
Les gardes à vue des deux mineurs doivent être prolongées ce lundi après-midi. Les investigations des militaires visent à établir clairement leurs responsabilités dans ces faits et, le cas échéant, à essayer de comprendre le rôle de chacun et leurs motivations. […]

*****

Maj du 13 mai : ils retrouvent la liberté !

Ouest-France / mardi 12 mai 2020

Le parquet de Saint-Nazaire a indiqué ce mardi 12 mai que les deux adolescents placés en garde à dans le cadre de l’enquête sur l’incendie de voitures de gendarmerie « ont été remis en liberté. » […]
« Deux jeunes de 16 et 16 ans, selon la procureure Sylvie Canovas-Lagarde, ont été entendus lors d’une garde à vue encore prolongée lundi. Mais si un autre acte de délinquance peut leur être est reproché, ils sont étrangers à cette affaire d’incendie. » L’enquête pour destruction volontaire par incendie continue.

This entry was posted in ACAB, Des mauvais moments pour les bleus and tagged , , . Bookmark the permalink.