Montréal (Canada) : Une boîte signalétique au bord des rails du CN part en fumée

Montréal Contre-information / mardi 25 février 2020

Dans la nuit de dimanche à lundi, une boîte électrique de signalement se trouvant aux abords du chemin de fer du CN* dans Pointe-St-Charles, a été cramée. Nous espérons que le trafic soit interrompu à nouveau, et cela, le plus longtemps possible. Nous avons ciblé les rails car, non seulement sont-elles les infrastructures coloniales par excellence, mais une grande partie du transport des ressources naturelles transit par les voies ferrée. Nous saluons chaleureusement celles et ceux qui luttent contre l’extractivisme et la domination ; les mines qui détruisent les territoires (et même les mines de lithium, nécessaire à la conception de batteries de voitures électriques), l’exploitation et le transport du pétrole et du gaz naturel, la dévastation des forêts, d’un bout à l’autre du pays. Nous voulons la liberté, la dignité, l’autodétermination et une vie saine, pour tous et toutes sans concession.

* Note d’Attaque : Canadian National est l’une des plus grandes compagnies de chemins de fer du Canada, spécialisée dans le transport de marchandises. Pendant les dernières semaines, des nombreux actes de sabotage ont frappé les chemins de fer canadiens, en soutien à une population autochtone qui défend son territoire contre un projet d’oléoduc, dans la partie ouest du pays. On pourra apprécier le fait que cette revendication élargit les termes du discours, en sortant aussi des ornières de l’idéologie des « premières nations », qui comme toute société structurée, charrient avec elles leur lot d’autoritarisme.

This entry was posted in Antitech, International and tagged , , , . Bookmark the permalink.