Centre pénitentiaire de Potiers-Vivonne (Vienne) : Évasion facile, dommage qu’on le retrouve

Centre Presse / samedi 22 février 2020

Mercredi 19 février, un jeune homme d’une vingtaine d’années s’est évadé le plus simplement du monde… en ouvrant la porte de la voiture de la pénitentiaire alors qu’elle se trouvait dans un rond-point.

La voiture s’apprêtait à rejoindre le centre pénitentiaire de Vivonne. Mais voilà, le passager qui revenait d’un rendez-vous pour aménager les peines qu’il finit de purger ne voulait pas retourner en détention.
Il craint pour son intégrité physique, parle de violences et de menaces dont il est l’objet après avoir dénoncé un trafic mettant en cause des détenus et un surveillant. L’évadé a été retrouvé facilement… sous le lit de la femme qui vient lui rendre visite en prison! Hier, le jeune fuyard a été condamné à trois mois de prison ferme. Il est retourné en détention… mais dans une autre prison de la région.

This entry was posted in Anticarcéral, Evasions and tagged , . Bookmark the permalink.