Espagne : Ici, une guerre est en cours

ContraMadriz / mardi 11 février 2020

29 mai et 19 octobre 2018. Des perquisitions à Madrid et à Palencia, en lien avec la répression de la révolte de Hambourg contre le sommet du G20, en juillet 2017. Répression coordonnée au niveau européen, avec une étroite collaboration entre les différents États. Les attaques en réponse continuent, à travers toute l’Europe.

29 octobre 2018. Arrestation de deux anarchistes à Madrid, accusé.e.s de l’attaque incendiaire d’un distributeur automatique de billets de Bankia, le 11 avril 2018, en solidarité avec l’anarchiste Lisa, condamnée pour braquage de banque en Allemagne. Il y a des nombreuses manifestations de solidarité, contre des bureaux des banques.

25 avril 2019. Un anarchiste est arrêtée pour une attaque au marteau contre le siège national de VOX [parti d’extrême droite ; NdAtt.], à Madrid. Pendant la campagne électorale, il y a plusieurs attaques contre des sièges des partis politiques.

13 mai 2019. Opération antiterroriste contre l’anarchisme à Tétouan (Madrid). Deux compagnonnes sont arrêtées pour terrorisme, il y a une descente dans un lieu de vie et dans l’espace anarchiste occupé « La Emboscada ». Manifestations de solidarité à différents endroits de l’État.

Pendant toute l’année 2019. Augmentation des expulsions des espaces occupés, dans tout l’État. Des arrestations et des dizaines de procédures judiciaires. Des attaques et du désordres, en défense de plusieurs espaces squattés.

Solidarité, complicité, attaque.

Aucune trêve pour les exploiteurs.
Aucune trêve pour le Pouvoir.
Aucune paix avec l’État.

This entry was posted in International, Nique la justice, Squats and tagged . Bookmark the permalink.