Contre la réforme des retraites : les manifestations du 11 janvier

Paris : L’age pivot on s’en fout, on veut pas travailler du tout !

extraits du suivi de Paris-luttes.info / samedi 11 janvier 2020

15h10 : une agence Adecco (interim) et une banque prennent conscience de leur inutilité et s’effondrent sur elles-mêmes
15h15 : Cortège coupé à Daumesnil, une partie reflue après un gros gazage et une charge
15h25 : un drone recule après s’être fait bolosser par des mouettes ! Et des keufs parce qu’ils avaient oublié de bloquer la promenade plantée…
15h41 : L’avant de la manif stagne sans être vraiment bloqué par autre chose qu’un nuage de gaz sur Daumesnil, tandis qu’à l’arrière des barricades sont montées rue de Charenton



15h57 : Le repli de la ligne de keufs a permis à la manif de repartir sur du « On est là ! »
Barricade éteinte par les pompiers mais la Brav a fui la queue entre les jambes face à une offensive déterminée ! Du coup gros gazage qui a redivisé le cortège
16h49 : Pendant que la manifestation reçoit des gaz rue du Pasteur Wagner, la BNP bénéficie d’un juste ravalement de façade.
17h12 : Gros cortège de tête qui occupe tout le bvd Beaumarchais. Le dispositif semble plus léger qu’aux manifs précédentes, s’attendaient-ils à moins de monde ? Mais on reste déter, on ne s’essouffle pas malgré les gaz !
17h24 : La manif arrive à Répu. 150 000 personnes selon la CGT. Philippe a annoncé le retrait « provisoire » de l’age pivot : on s’en fout, on veut pas travailler du tout !
18h01 : C’est toujours le zbeul à Répu. « L’âge pivot on s’en fout, on veut pas de réforme du tout ! »Les flics semblent paumés face à la détermination des manifestants. De rage, ils gazent le SO de solidaires.
18h15: Autoréduc de meubles en cours à République, encore mieux que les soldes ! On se chauffe au meuble en sapin par solidarité avec les travailleur.euse.s de l’énergie en grève !


extrait de France Info / samedi 11 janvier 2020

Rapidement, le cortège qui est parti à 14h de la place de la Nation a été arrêté avenue Daumesnil (XIIe arrondissement). Selon l’AFP, les manifestants en tête d’un pré-cortège composé de personnes vêtues de noir et cagoulées ainsi que de gilets jaunes, ont brisé des vitrines. Des projectiles ont aussi été lancés en direction des forces de l’ordre, qui ont répliqué par des tirs de gaz lacrymogène.
Des pavés ont été descellés; une agence bancaire HSBC et plusieurs magasins ont été saccagés. Selon la préfecture de police de Paris, la devanture d’un restaurant a été incendié. […]

et selon Le Parisien / samedi 11 janvier 2020

[…] La situation était tendue sur la place où se terminait le cortège. Des heurts ont eu lieu entre les forces de l’ordre et les manifestants, dans le brouillard des gaz lacrymogènes. De petits incendies étaient visibles par-ci par là. Vers 19h30, le calme semblait revenu. Le nombre de blessés n’a pas été communiqué. […]

*****

Nantes : Le canon à eau ne brise pas la détermination

extrait de France Bleu / samedi 11 janvier 2020

[…] Si le cortège du matin a défilé dans le calme, c’est en revanche une toute autre musique qui s’est jouée l’après-midi. Les manifestants se sont retrouvés au miroir d’eau, avant de monter jusqu’à la préfecture. Là, ils ont fait face à un cordon de CRS qui leur bloquaient le passage vers le cours des 50-Otages. Les forces de l’ordre ont tenté de les disperser avec des canons à eau et des gaz lacrymogènes, en vain. Les manifestants ont ensuite été concentrés sur le cours Saint-Pierre avant de se disperser à plusieurs endroits du centre-ville, notamment vers l’arrêt de tramway Commerce et sur l’île de Nantes, en face du CHU.

*****

Clermont-Ferrand : On va dire bonjour au candidat LREM aux municipales

La Montagne / samedi 11 janvier 2020

Ce samedi matin, une soixantaine de manifestants ont tenté de s’inviter à la cérémonie des vœux d’Eric Faidy, le candidat investi par LREM aux prochaines élections municipales à Clermont-Ferrand. […]

*****

Toutes les images sont de Paris

This entry was posted in Contre le Travail and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.