Blocage des lycées : dernier jour avant les vacances

Saint-Nazaire : Poubelles en feu devant le lycée

Ouest-France / vendredi 20 décembre 2019

Ce vendredi 20 décembre, jusqu’à environ 10 h, des élèves ont bloqué le lycée Aristide-Briand. « On a pris ce qu’on a trouvé, notamment des barrières de chantier, pour faire part d’un ras-le-bol général, explique la dizaine de lycéens à l’origine de l’action. C’est une accumulation entre la réforme des retraites, la précarité étudiante, Parcoursup et la réforme du bac. D’ailleurs, on est solidaires de nos profs, qui vivent très mal cette réforme. » L’idée, selon eux, était de marquer le coup avant les vacances, pour mieux relancer leur mobilisation en début d’année.

« Il y a deux poubelles qui ont explosé, avec des bombes de déodorant qui ont été jetées dedans, alors qu’elles étaient en feu », lance un lycéen, en désignant une trace noire sur la chaussée, devant l’établissement. « Les pompiers les ont éteintes rapidement. » [puis il y en a aussi, comme toujours, pour prendre leurs distances – et ils ont toujours beaucoup d’espace dans les médias ; NdAtt.]

*****

Nantes

Ouest-France / vendredi 20 décembre 2019

Depuis 7 h 30, ce vendredi 20 décembre, des élèves du lycée Clemenceau organisent un blocus pacifique, devant leur établissement, situé dans le quartier Malakoff – Saint-Donatien, à Nantes.
Seuls des élèves en « prépa » ont pu entrer dans le lycée ce matin.
Les lycéens veulent, par leur action, dénoncer l’application de la réforme du bac. Ils protestent également contre la précarité étudiante. Ils comptent bloquer l’entrée du lycée « toute la journée ».

Un peu plus loin, des poubelles sont positionnées devant les deux entrées principales du lycée Livet. Une partie des élèves, notamment en BTS et classes prépa, ont pu rentrer. Un feu de scooter laisse échapper un épais nuage de fumée noire. Les pompiers sont intervenus. [ils n’étaient pas grèvistes ? NdAtt.]

Blocus également au lycée Albert-Camus, totalement paralysé pour la deuxième journée de mobilisation des élèves. Une trentaine d’entre eux se relaient pour empêcher les accès. Les professeurs sont sur place pour discuter avec eux.

Ce vendredi matin, le lycée professionnel Léonard-de-Vinci, dans le quartier Bottière, était également bloqué. Pancartes et banderoles ont été accrochées aux grilles de l’établissement. L’action dure depuis ce mercredi. Les lycéens laissent toutefois passer les élèves ayant des urgences.

*****

Foix

La Dépêche / vendredi 20 décembre 2019

Nouvelle mobilisation des étudiants fuxéens devant le lycée Gabriel-Fauré, hier. Le blocage de l’établissement s’est décidé en tout début de matinée, de façon improvisée, mais a tenu une bonne partie de la journée.
Une quarantaine d’élèves s’est réunie devant le portail blanc de l’établissement, barricadé pour l’occasion de containers à poubelles, de caddies et de bouts de bois trouvés en ville. « On s’est organisé comme on peut, avec ce qu’on a, reconnaît Mathias, porte-parole des lycéens mobilisés. Aujourd’hui, on a décidé de continuer le blocage même dans l’après-midi, on est déterminés. »
Cette manifestation s’inscrit dans le cadre du mouvement national contre la réforme des retraites… mais pas seulement. Pour ces jeunes en terminale ou bien en seconde, la retraite est bien loin. En revanche, la réforme du bac, les difficultés rencontrées avec Parcoursup ou encore le réchauffement climatique sont autant de réalités qui les touchent et les incitent à manifester leur colère. « C’est l’occasion pour nous de nous montrer et de faire remonter nos revendications, ajoute le lycéen. On va continuer à faire des actions, à se mobiliser un peu tous les jours pour faire vivre le mouvement. »

*****

Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) : Les jeunes résistent aux flics, les syndicats font de la politique larmoyante

Le Parisien / vendredi 20 décembre 2019

Alors que des lycéens et des enseignants sont mobilisés depuis plusieurs jours contre les réformes des retraites et du baccalauréat, la CGT éduc’action et la CGT Ferc (fédération de l’éducation de la recherche et de la culture) [mais de quoi se mêlent-ils ? NdAtt.] ont publié vendredi un communiqué commun pour dénoncer une « répression » de la police au lycée Chérioux à Vitry. […]
la situation se serait tendue alors que des élèves à qui les policiers avaient demandé de descendre des poubelles sont remontés dessus au moment où des renforts devaient arriver, reformant de nouvelles barricades.
Lors de cette opération, « des projectiles ont été lancés sur les forces de l’ordre et un policier a été atteint à la tête », indique la préfecture de police. Pour « faire cesser ces troubles, les policiers ont fait usage de gaz lacrymogène et ont interpellé deux individus pour outrage et rébellion, et un troisième individu pour des dégradations volontaires ».
D’après nos informations, ce dernier est soupçonné d’avoir jeté une barrière sur le portail d’entrée du lycée. Les dégâts s’élèveraient à 2000 €, l’établissement a porté plainte. La préfecture précise qu’« aucun lycéen blessé n’a été recensé lors de cette intervention ».

*****

Colombes (Hauts-de-Seine) : Les jeunes ne pleurnichent pas, elles/ils bloquent – profs et parents, au contraire…

Le Parisien / vendredi 20 décembre 2019

[…] depuis le 4 décembre et le début du mouvement contre la réforme des retraites, des lycéens organisent en effet des blocages devant l’établissement. Et après plusieurs affrontements avec les forces de l’ordre, les enseignants et les parents ont dénoncé, jeudi soir, ce qu’ils considèrent comme des « violences policières ». […]
Mercredi, un élève de Terminale ES aurait été frappé devant le lycée et une assistante d’éducation aurait été insultée par des fonctionnaires de police alors qu’elle tentait d’apaiser la situation.
Le lendemain, ce même lycéen aurait de nouveau été arrêté et frappé. « En voulant lui venir en aide, une assistante d’éducation a reçu un coup de matraque sur la main et une claque au visage par la police ». Là encore, il a été fait usage de gaz lacrymogène.

This entry was posted in Brûle ton école and tagged , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.