Lycées bloqués par-ci, par-là, manif sauvage à Paris

Paris : Lycées bloqués et manif sauvage

extraits de Paris-luttes.info / mercredi 4 décembre 2019

Un point sur la situation dans les lycées parisiens
Ce matin les lycéen.nes ont bloqué au moins une dizaine de lycées dans Paris (Lycée Boucher, Lycée Vox, Lycée Berson, Victor Hugo…). La police est intervenue à plusieurs endroits comme aux lycées Colbert, Decour, Monet pour empêcher les blocages des établissements. Il y a eu des coups et l’usage de lacrymo notamment au lycée Colbert. Au moins deux GAV et une lycéenne qui s’est fait rouler sur le pied par une voiture de flics toujours à Colbert. […]

600 lycéen.nes sont en manif sauvage contre la réforme des retraites rue de Rivoli.
Vers 11h50 la manif était déjà vers l’Assemblée au niveau du boulevard Saint-Michel.

La manif lycéenne a fait la jonction avec des étudiant.es de Paris 1 la Sorbonne. Rappelons que l’AG prévue à midi a été reportée à 13h devant la Sorbonne car, après le site de Tolbiac, le président de l’université l’a fait fermer . La manif a continué son chemin direction le Panthéon. Elle s’est petit à petit dispersée. Une centaine de personnes est devant Paris 3 qui… ferme les grilles.

Suite à une grosse manif sauvage sur le boulmich’ regroupant les étudiants de Paris 1 et les lycéen.nes enervé.es depuis Panthéon s’est finie par une nasse devant la fontaine Saint-Michel.

*****

Montbéliard (Doubs) : Barricade en feu – et pompiers tenus à distance

France Bleu / mercredi 4 décembre 2019

Une action spectaculaire d’un groupe d’une vingtaine de lycéens a eu lieu ce mercredi matin devant le lycée Cuvier à Montbéliard. Ils ont traîné deux conteneurs de poubelles et un vieux canapé devant l’entrée de l’établissement, avant d’y mettre le feu, peu après 8h.
Les pompiers sont rapidement intervenus mais les fauteurs de troubles, le visage dissimulé par des foulards, ont tenté de les tenir à distance. La police s’est interposée. Un premier incendiaire a été interpellé. Les jeunes se sont mis à jeter des pierres sur les policiers. Un deuxième jeune a été interpellé.
Le premier jeune interpellé est un garçon de 17 ans originaire de Nommay. Le deuxième est un garçon de 15 ans originaire d’Etupes. Tous les deux sont lycéens à Cuvier. Ils ont expliqué qu’il s’agissait d’une action de protestation contre la réforme du baccalauréat prévue pour durer trois jours.

*****

Sartrouville (Yvelines) : Le blocage échoue malgré toute la bonne volonté (et un peu de feu)

Le Parisien / mercredi 4 décembre 2019

[…] Selon la proviseure, « les cours se sont déroulés normalement durant la matinée ». Au plus fort de l’événement, on a pu compter près de 100 à 150 élèves devant le lycée « mais la plupart ne participaient pas à l’attroupement originel, estime un témoin. Ils observaient sans créer de heurts. »
Deux barricades de fortune, avec des poubelles, des matelas ou… un canapé, ont été érigées par les manifestants. L’une devant la grille du lycée, l’autre 100 mètres plus loin, au coin de la rue Evariste-Galois et de l’avenue de Tobrouk. Elles ont ensuite été enflammées.
Les pompiers ont éteint ces départs de feu sans difficulté et aucun blessé n’est à déplorer. Deux véhicules ont été endommagés dans la rue, l’un par des traces de feu, l’autre a eu la vitre arrière brisée. À 11 h 30, les débris des incendies avaient disparu.
Comme ce mercredi, le rectorat de Versailles compte assurer une présence de ses équipes d’accompagnement sur place ce jeudi, en prévision d’éventuels nouveaux événements. Ce devrait aussi être le cas pour certains établissements de Mantes-la-Jolie.

****

Montpellier : Quand le proviseur se montre trop curieux…

Midi Libre / mercredi 4 décembre 2019

Ce mercredi matin, aux alentours de 8 h 30, des lycéens en colère ont allumé un feu de poubelles devant le lycée Jean-Jacques-Rousseau. Feu de poubelles qui a dégénéré puisque le directeur de cet établissement régional d’enseignement adapté situé avenue de la Colline à Montpellier a reçu un éclat provenant de cette poubelle enflammée qui est venu le blesser à l’œil.
Une blessure semble-t-il légère mais qui a toutefois nécessité son évacuation vers l’hôpital Gui-de-Chauliac par les sapeurs-pompiers. Quant à l’incendie, il a rapidement été éteint par les Selon nos informatrions, un mineur de 15 ans aurait été interpellé vers 8h30 pour dégradation volontaire par incendie.

This entry was posted in Brûle ton école and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.