Athènes (Grèce) : Réponse immédiate à l’expulsion du squat Vancouver

athens.indymedia.org / dimanche 3 novembre 2019

Hier, 2 novembre, après la manifestation de solidarité qui a commencé sur la place Victoria, nous (un groupe d’anarchistes) avons attaqué le poste de contrôle militaire de la MAT (la police anti-émeute) au carrefour entre les rues Spirou Trikoupi et Tositsa, de façon à donner une réponse immédiate à l’expulsion du squat Vancouver*.

Vers 15h30, une équipe de 30 anarchistes se sépare en deux groupes (offensif et défensif) et a agi comme-ça :
1) le premier groupe (offensif) a attaqué le poste de contrôle militaire de la MAT au carrefour Trikoupi\Tositsa avec des cocktails Molotov et des pierres.
2) le deuxième groupe (défensif) a aidé le groupe offensif à revenir dans un endroit sûr et a contré les flics quand ils ont poursuivi les compas.

Après les attaques, les portes de certains bâtiments nous ont été ouvertes en solidarité et nous sommes allé.e.s sur le toit de ces bâtiments et avons commencé à jeter du fer, du feu et des choses lourdes sur les têtes des flics qui nous poursuivaient.
Tou.te.s les compas qui ont mené l’action ont quitté la zone saines et sauves, mais on a su que les flics ont arrêté au moins deux habitant.e.s d’Exarchia au hasard, les accusant de l’émeute.

Notre réponse à l’expulsion du squat de Vancouver devrait être très claire pour le régime :
1) la réponse à la violence de l’État est la violence.
2) La réoccupation des squats qui ont été expulsés par le régime est l’un de nos objectifs principaux.
3) Les attaques se poursuivront jusqu’à ce que les flics quittent nos quartiers.

Nous exprimons aussi notre solidarité aux combattant.e.s du Rojava et du Chili, sous le coup des attaqués des régimes turc et chilien.

Il y a quelques jours, nous avons appris que des policiers de l’antiterrorisme étaient postés devant la maison d’un compa et que des agents en civil le suivaient dans la rue (il y a aussi un texte de notre compa sur concernant sa situation sur athens.indymedia [traduit en anglais par les compas d’Anarchists Worldwide; NdAtt.]). Cela montre clairement que le régime a peur des combattant.e.s. Nous sommes solidaires des combattant.e.s emprisonnés ou qui font l’objet d’une enquête de la part de l’État.
Quand l’injustice devient loi, la résistance devient un devoir.

compas

 

* Note d’Attaque : le matin du 2 novembre, la police a expulsé le bâtiment « Vancouver Apartment », appartenant à la fac’ d’Economie ASOEE et occupé depuis 13 ans. Selon les mérdias officiels (Ekathimerini), quatre personnes ont été interpellées et deux chiens enlevés.

Mise à jour du 6 novembre : une vidéo de l’action ici.

source de l’image : Anarchists Worldwide

This entry was posted in ACAB, International, Squats and tagged , , . Bookmark the permalink.