Rennes et Toulouse : La ruse ou le sprint pour gagner la liberté (MAJ 17/09)

Prison de Vezin-le-Coquet : Tati, aujourd’hui je sors… pour toujours

Ouest France / mardi 10 septembre 2019

Le 6 septembre 2018, un jeune homme de 21 ans, détenu à la maison d’arrêt de Vezin-le-Coquet, obtient une permission de sortie pour la journée. Il est convenu qu’il se rendra, dès 8 h, au CLPS, un centre de formation professionnelle rennais. Le jour J, sa tante le récupère à Vezin-le-Coquet et le conduit au centre. Elle l’y dépose. Elle expliquera plus tard qu’elle croyait qu’il avait fini sa peine. Mais depuis, aucune nouvelle du jeune homme d’origine roumaine. Il n’a jamais réintégré la prison. Condamné en février 2018 à un an de prison pour des cambriolages, il a laissé sa peine en suspens, et aurait quitté la France pour son pays d’origine.

Un mandat de recherche a été lancé en septembre 2018. Récemment, les autorités britanniques ont notifié aux autorités françaises que les parents du jeune homme avaient séjourné en Roumanie.
« Les faits sont bien établis, on ne sait pas où il se trouve », a déclaré le procureur devant le tribunal correctionnel de Rennes ce mardi 10 septembre, où le jeune homme était jugé malgré son absence.Six mois d’emprisonnement ont été requis. Le tribunal a condamné le jeune homme en suivant ces réquisitions.

*****

Toulouse : Saisir l’occasion

La Dépêche du Midi / mardi 10 septembre 2019

Il s’est fait la belle de manière inattendue. Vendredi soir, un jeune homme de 21 ans qui avait été surpris au volant d’une voiture alors qu’il n’a pas le permis de conduire, a été placé en garde à vue au commissariat central de Toulouse.
Un peu plus tard, vers 2 heures du matin, alors qu’il venait de répondre aux enquêteurs de police, le jeune homme a été escorté, menotté dans le dos, en direction d’une cellule. C’est à ce moment précis qu’il a décidé de s’enfuir. Le délinquant a réussi à se défaire d’une menotte, avant de s’échapper en courant dans la cour d’honneur. Il a ensuite escaladé le portail donnant sur la rue de Chaussas, avant de disparaître définitivement. Les forces de l’ordre n’ont, malgré les recherches dans le secteur, pas réussi à le retrouver.

*****

Mise à jour de mardi 17 septembre : l’évadé de Toulouse s’est rendu

actuToulouse / jeudi 12 septembre

L’homme qui s’était échappé du commissariat central de Toulouse le vendredi 6 septembre 2019 est venu se rendre aux policiers du même commissariat ce lundi 9 septembre 2019.
L’homme avait été placé en garde à vue vendredi soir, après avoir été arrêté pour conduite sans permis ni assurance et refus d’obtempérer. Mais les menottes que les policiers lui ont mis aux poignets étaient défectueuses et le jeune a réussi à s’en défaire. […]
Mais l’homme était connu des services de police, qui savaient notamment où il habitait. Le jeune homme n’ignorait donc pas qu’il avait de grands risques d’être de nouveau interpellé. Il a donc pris la décision de revenir de lui-même au commissariat de Toulouse, en rapportant au passage la paire de menottes défectueuse…

This entry was posted in Anticarcéral, Evasions and tagged , , , , . Bookmark the permalink.