Sanit-Gravé (Morbihan) : Vincenzo arrêté après 7 ans de cavale

résumé de quelques journaux italiens / lundi 12 août 2019

Saint-Gravé, Morbihan, jeudi 8 août. Le compagnon anarchiste Vincenzo Vecchi a été arrêté par la police française sur demande de l’anti-terrorisme italien. Il a été condamné pour “dévastation et saccage” (un chef d’inculpation qui prévoit des très lourdes peines, pour l’exemple) pour les journées émeutières de juillet 2001 à Gênes (lors du sommet G8). Le 13 juillet 2012, étaient tombées les sentences définitives pour dix personnes, dont Vincenzo, condamné à 11 ans et 6 mois. Il est parti en cavale.
En plus de ça, il doit purger aussi une condamnation pour la manifestation antifasciste du 11 mars 2006, quand des affrontements avec la police et des lourdes dégradations avaient secoué la normalité du Corso Buenos Aires, à Milan, pour empêcher une manif’ du parti néofasciste Fiamma Tricolore.

Les flics italiens et français seraient arrivés à lui en suivant son ex compagne et sa fille, qu’il a récemment rencontré en Savoie. Les investigations sur les lignes téléphoniques ont ensuite permis aux chiens de l’État de le trouver.

Pour l’instant il se trouve dans la prison de Vézin-le-Coquet, près de Rennes, dans l’attente de passer, mercredi 14, devant un juge qui convalidera son arrestation, en vue de son extradition en Italie.

J’ai l’honneur d’avoir participé, homme libre, à une journée de contestation de l’économie capitaliste” a été sa déclaration à la fin du procès en premier degré, en décembre 2007.

Genova brucia ancora !

 

[note modifiée le 14/08] Et n’oublions pas que Francesco aussi est encore en taule pour l’opposition au G8 de 2001. Condamné à 14 ans, il était parti en cavale lui aussi, mais a été arrêté en juin 2013 en Espagne.

Pour lui écrire :

Francesco “Jimmy” Puglisi
Casa Circondariale Roma Rebibbia – Nuovo Complesso
Via Raffaele Majetti, 70
00156 – Roma (Italie)

This entry was posted in International, Nique la justice and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.