San Miguel (Chili) : Attaque incendiaire en mémoire de Mauricio Morales

reçu par mail / jeudi 6 juin 2019

Par cette action, nous portons la mémoire de notre camarade Mauricio Morales, mort en décidant d’attaquer le système dominant par l’action directe. Nous revendiquons le placement d’un engin incendiaire dans le secteur de Lo Ovalle [quartier de la commune de San Miguel, juste au sud de Santiago du Chili; NdAtt.].
Notre action est le résultat de l’approfondissement de nos idées et de nos convictions ; nous avons choisi de nous organiser pour vandaliser un moyen de transport (qui représente le capitalisme industriel).

Nous partageons et nous sommes solidaires des appels à entraver l’ordre social des puissants et leurs sommets internationaux. L’État chilien, dans son rôle dominant et d’exploitation, dirige des activités et des conventions internationales qui ne visent qu’à approfondir le modèle néolibéral et à enrichir quelques-uns, en transformant ces sommets en des instances qui sont censées favoriser la population et profiter aux gens, bien que leurs motivation principale soit celle d’accélérer l’exploitation et la réification de la vie, avec un discours qui présente le contrôle politique comme un moyen nécessaire à la vie.

Nous saluons tou.te.s celles/ceux qui se confrontent au pouvoir par l’action directe.
Salutations incendiaires aux compas emprisonné.e.s en Grèce, en Argentine et dans le monde entier.
Un salut insurrectionnel à Anna et Silvia, compagnonnes en grève de la faim en Italie, ainsi qu’aux compas qui se mobilisent dans les prisons du Chili.

Que l’anarchie ne meure pas dans la bouche, qu’elle l’emporte dans des mains actives.
Contre toute autorité, faisons vivre l’anarchie.

Banda incendiaria Punky Mauri.

 

[en español]

This entry was posted in International and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.