De la Charente à La Réunion : évasion !

Confolens (Charente) : Il échappe des mains des gendarmes

Charente Libre / mercredi 8 mai 2019

Un trentenaire sera jugé demain jeudi, en comparution immédiate par le tribunal correctionnel d’Angoulême. Il devait comparaître la semaine dernière pour des faits de vol par effraction. Mais alors qu’il était placé en garde à vue dans les locaux de la gendarmerie de Confolens, il s’est évadé lundi soir dernier après avoir commis des violences envers un militaire. Il faisait depuis, l’objet d’une fiche de recherche. Dans la nuit de mardi à mercredi, il a été stoppé dans sa fuite à Poitiers lors d’un contrôle routier.

Les gendarmes de Confolens se sont fait une joie d’aller récupérer leur fugitif, qui devra cette fois répondre de ses actes devant la justice. Une facture alourdie. Il sera non seulement jugé pour vol mais aussi pour les faits d’évasion et de violences envers un gendarme et pour avoir conduit sans être titulaire du permis de conduire.

*****

La Réunion : Il reste au vert pendant un an

zinfos974 / mardi 7 mai 2019

La semaine dernière, un détenu évadé de l’EPSMR (Établissement public de santé mentale) de Saint-Paul retournait en prison. Hospitalisé après avoir agressé un surveillant au centre pénitentiaire du Port, il avait réussi à s’enfuir, par le toit, et rentrer à son domicile où il est resté cinq jours.

Ce mardi, l’EPSMR était à nouveau concerné par l’évasion d’un détenu qui comparaissait devant le tribunal correctionnel de Saint-Denis.
Les faits datent du 10 septembre 2017. Incarcéré à la prison de Domenjod trois mois auparavant pour violences, L.A avait fait deux tentatives de suicide, ne « supportant pas l’incarcération ». D’où son placement, le 9 août, en soins à l’hôpital psychiatrique. Il s’évade une première fois le 11 août mais est rattrapé le 13. La deuxième évasion du 10 septembre 2017, par une porte qui fermait mal, est mieux réussie. Il restera plus d’un an en liberté, jusqu’à son interpellation le 9 novembre 2018.
L.A, qui devait sortir le 29 février 2020, a été condamné à un an supplémentaire.

This entry was posted in Anticarcéral, Evasions and tagged , , , , . Bookmark the permalink.