Indonésie : Résistance anarchiste et répression pour le Premier mai

Amwenglish.com / vendredi 3 mai 2019

Des centaines de révolutionnaires anarchistes sont descendus dans la rue à Bandung [dans l’ouest de l’île de Java ; NdAtt.], en Indonésie, à l’occasion du Premier mai. Des postes et des voitures de police, des propriétés étatiques et des symboles du capital ont été attaqués.
In s’agit d’un des plus forts exemples de résistance anarchiste en Indonésie depuis des années.
Cette action a rencontré une répression draconienne et de grande envergure. Pas moins de 600 anarchistes ont été arrêté.e.s, dont nombreux.ses ont été torturé.e.s et harcelé.e.s.

Toujours le Premier mai, à Makassar [dans l’île de Sulawesi ; NdAtt.], en Indonésie, des anarchistes ont attaqué un McDonald’s. Six compas ont été arrêté.e.s.

Il y a un an, le Premier mai 2018, des anarchistes sont descendus dans la rue à Yogyakarta [dans le centre de l’île de Java ; NdAtt.], pour protester contre le Sultanat et le projet de construction d’un aéroport. Un poste de police avait été détruit et soixante-neuf personnes avaient été arrêtées, dont onze emprisonnées pendant des mois. Il y avait déjà eu des témoignages de tortures.

NdAtt. : selon Mpalothia, des 619 personnes arrêtées (brutalisées, déshabillées et tondues par les flics), 3 sont toujours emprisonnées pour des dégradations. Les compas arrêté.e.s à Makassar seraient par contre 21. Dans la capitale, Jakarta, des petits affrontements ont opposés des compas aux flics.

This entry was posted in International and tagged , , . Bookmark the permalink.