Saint Nazaire (Loire-Atlantique) : Incendie solidaire d’une voiture de l’armée

NdAtt. : bien que la prose maoïste ne nous plaise pas du tout, on a trouvé qu’il s’agit ici d’une bel acte de solidarité (qui pourrait, qui sait?, aussi servir d’inspiration pour les anarchistes…)

Ouest-France / lundi 15 avril 2019

Il était 2 h 30 environ, dans la nuit du dimanche 13 au lundi 14 avril, lorsqu’une explosion a réveillé des habitants d’un immeuble de la rue des Caboteurs, à Saint-Nazaire. Un incendie dévorait une Renault Clio blanche, propriété du Centre de formation et de recrutement des forces armées (Cirfa) de Saint-Nazaire. Elle était stationnée sur le parking de la résidence, dont le portail n’était manifestement pas fermé.

Dans un courriel adressé à Ouest-France, un expéditeur anonyme, signant Les Nouveaux Partisans, revendique « cette action, en représailles contre la répression de l’État français qui s’abat sur le prolétariat. Elle est également un message de solidarité envers les peuples opprimés par l’État français » .

Le propos se termine en réclamant « Liberté pour Téo Rienda, Tristan Haddouche et tous les Gilets Jaunes prisonniers politiques ! » [les deux gars cités sont, selon l’organe d’une des chapelles maoïstes, deux « Gilets jaunes » de Clermont-Ferrand interpellés le 10 avril pour leur participation à la manif du 23 février; ayant refusé la comparution immédiate, les deux sont en détention provisoire jusqu’au 13 mai; NdAtt.]

Au Cirfa, installé à Saint-Nazaire depuis 2012, le personnel déplore cet acte qui marque une hausse du niveau de vandalisme. « Par le passé, nous avons eu des inscriptions hostiles sur les vitrines, mais rien de plus. »

 

 

This entry was posted in Antimilitarisme and tagged , , , . Bookmark the permalink.