Ecquevilly (Yvelines) : Un cadeau pour la maire

Le Parisien / dimanche 7 avril 2019

Deux incendies criminels ont été allumés, durant la nuit de samedi à dimanche à Ecquevilly, touchant les combles du gymnase dédié aux activités des associations, près de l’école Jules-Ferry.
Vers 3 h 15, une ou plusieurs personnes ont déplacé un Renault Espace ancienne génération, garé depuis plusieurs semaines dans cette rue, avant de l’incendier. « Avec la chaleur, le frein à main a lâché et la voiture a dévalé une pente avant de s’immobiliser le long de la route », explique une source proche de l’affaire.

Dans le même temps, les incendiaires ont allumé une poubelle dans un renfoncement, sur le mur extérieur de la maison des associations. Le feu est monté jusque dans les combles de la structure. Sur le mur, une insulte associée au nom de la maire Anke Fernandes (SE) et l’inscription « 78920 en force » ont été tagués. L’enquête menée par les gendarmes de la brigade locale s’oriente vers une action directement orientée contre l’élue. Contactée ce dimanche, cette dernière n’a pas donné suite à nos sollicitations.
[…] durant ces derniers mois, deux engins de chantier avaient été incendiés alors qu’une entreprise travaillait sur l’aménagement du parc situé dans ce secteur.

This entry was posted in Antiélectoral and tagged , . Bookmark the permalink.