Évasions : On regrette parfois d’avoir osé, mais toujours de ne pas avoir essayé

Centre pénitentiaire de Bourg-en-Bresse : Sortie luge ? Non, sortie cavale !

Le Progrès / lundi 8 avril 2019

Les faits remontaient au 11 janvier dernier. Âgé de 22 ans, ce détenu du centre pénitentiaire de Bourg-en-Bresse participait à une « sortie luge », encadrée par des surveillants, en Haute-Savoie, avec l’accord du juge d’application des peines. Au cours de la pause déjeuner, dans la commune d’Annecy, il avait demandé et obtenu la permission d’aller fumer une cigarette à l’extérieur. Il en avait profité pour prendre la poudre d’escampette, et pour sauter dans le premier train venu. Voulait-il rentrer chez sa mère à Strasbourg, ou « profiter de quelques mois » à Marseille ? Malgré ses déclarations contradictoires, il avait été interpellé une station plus loin, à Rumilly.

[…] Il devait en principe retrouver sa liberté le 18 avril. Il restera finalement quatre mois supplémentaires en prison.

*****

Toulouse : tentative d’évasion depuis l’hôpital

Actupenit / dimanche 7 avril 2019

Vendredi 5 avril un détenu du centre pénitentiaire de Toulouse a été conduit à l’hôpital pour une consultation médicale. L’homme se plaignait de douleurs au ventre. Après sa consultation le détenu est parvenu à retirer ses menottes et a pris la fuite devant les deux surveillants qui l’escortaient. Une chasse à l’homme a immédiatement était lancé dans l’hôpital. Le détenu sera finalement interpellé plusieurs minutes plus tard par les agents à l’extérieur des bâtiments. […]

*****

Grenoble : Deux personnes mises examen pour avoir aidé un détenu dans sa tentative d’évasion

France3 / lundi 4 avril 2019

L’affaire remonte au 28 novembre 2018. Transporté au CHU de Grenoble pour une consultation, un détenu « en semi-liberté » à la maison d’arrêt de Varces avait tenté de s’échapper du centre hospitalier. Demandant à se rendre aux toilettes, il en était sorti en brandissant deux armes de poing avec lesquelles il avait menacé les trois agents pénitentiaires présents pour qu’ils lui ôtent ses liens. Ceux-ci étaient néanmoins parvenus à la neutraliser et deux coups de feu avaient tirés au cours de l’échauffourée sans que personne ne soit blessé.
On apprend ce mercredi du Parquet de Grenoble que l’homme qui a tenté de s’évader pourrait avoir été aidé par des complices. Une femme de 30 ans et un homme de 27 ans ont en effet été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête menée sur commission rogatoire par une juge d’instruction. A l’issue de la garde à vue, les deux mis en cause ont mis en examen pour complicité de tentative d’évasion en bande organisée. L’homme de 27 ans a été placé en détention provisoire et la femme de 30 ans sous contrôle judiciaire.

This entry was posted in Anticarcéral, Evasions and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.