Argentine : Détention préventive pour les anarchistes arrêté.e.s

Publicacion Refractario / mercredi 12 décembre 2018

Note de Refractario: malgré les informations contradictoires qui viennent de différentes sources, concernant les compagnon-ne-s de l’autre côté de la cordillère, demandant de ne pas diffuser d’information au sujet de leur situation, de leurs noms, des charges, que tout soit passé sous silence; nous avons préféré publier le communiqué de « l’association des avocats et avocates », qui est assez clair au sujet des derniers évènements qui se sont déroulés en Argentine… Contre le silence et l’indifférence : propageons la solidarité insurgée et anti-carcérale.

Détention préventive pour tous les anarchistes arrêtés

Tous les anarchistes détenus qui ont été défendus par l’association ont été mis en détention préventive.
C’est un total de 12 prisonniers politiques anarchistes. L’un d’entre eux est accusé d’avoir jeté un engin explosif contre la voiture du juge Bonadio. Son nom est Marco Viola. Deux autres sont accusés d’avoir voulu attenter contre la tombe du chef criminel de la police Fédérale, le colonel Ramón Falcón. Il s’agit d’Anahi Salcedo et d’Hugo Rodríguez. Il y a eu ensuite une perquisition dans une maison collective du quartier de Constitución, à Buenos Aires. Là toutes les personnes présentes ont été arrêtées, certains qui y habitent, d’autres qui n’étaient que de passage.
TOUS ont été accusés de TOUT.
Tous ont été placés sous enquête pour appartenance à une bande organisée, accusés de délits dont les deux faits dont nous avons parlé auparavant.
Leur remise en liberté a été refusée.
Maintenant le juge Ercolini a donné sa décision pour tous les accusés. La décision du juge est la détention préventive. Ils veulent que TOUS les détenu.e.s anarchistes aillent au procès en étant prisonniers.
L’association d’avocats va faire appel à cette décision.

Association d’Avocats et Avocates.
Décembre 2018.

 

This entry was posted in International, Nique la justice and tagged , . Bookmark the permalink.