Paris : Dans la nuit de la ville

reçu par mail / vendredi 19 octobre 2018

La nuit du 16 septembre* sur le coup de 3 heures j’ai incendié 4 voitures de la Poste garées rue des Renaudes dans le 17ème. Quelques allume-feux poussés à travers la grille du radiateur ont suffi…

N’en déplaise à ceux qui ont déjà voulu tout expliquer mais ce qui m’a poussé ce soir là c’est moins le fait que des employés zélés de la Poste ont balancer des sans-papiers aux flics, mais plutôt le taf quotidien de la Poste, un rouage important et souvent ignoré de cette société, de l’économie et de la gestion étatique.

J’ai lu après-coup qu’au même moment un autre enragé sillonnait les rues de Nantes lui aussi poussé par des envies incendiaires. Ça fait plaisir de savoir qu’ailleurs d’autres personnes s’attaquent à ce monde, ça motive et ça donne de la force.

Solidarité avec Krème qui subit les brimades des matons de la taule de Meaux. Solidarité avec la personne enfermée à Limoges pour l’incendie de la gendarmerie. Solidarité avec les anarchistes qui gardent la tête haute face à la répression en Italie.

FEU ET FLAMMES CONTRE CE MONDE D’AUTORITÉ !

*****

* NdAttaque, samedi 20/10 : comme on nous a fait remarquer (merci!), il semblerait plus logique que ça se soit passé le 16 octobre e non pas le 16 septembre. Peut-être une erreur.

NdAtt. : pour voir des jolies photos, ici

 

[in italiano] [in english]

This entry was posted in Bloquer les flux and tagged , . Bookmark the permalink.