Nantes : Cinquième nuit incendiaire pour Aboubakar, abattu par la police [MàJ: Les mâts de caméras tombent les uns après les autres]

Ouest France / Dimanche 8 juillet 2018

Cinquième nuit d’émeutes dans les quartiers nantais à la suite du tir mortel d’un CRS sur un jeune de 22 ans, au Breil, à Nantes, le mardi 3 juillet. Le policier, auteur du coup, a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire. Selon nos informations, aucun bâtiment n’a été touché. Dix-huit véhicules ont été incendiés, dont trois par propagation. Contre 35, dans la nuit de vendredi à samedi. Et 52 dans la nuit de jeudi à vendredi. Un engin de chantier a également été touché, boulevard de la Chézine, à Saint-Herblain.

Personne n’a été interpellé. Cette nuit encore, les forces de l’ordre étaient fortement présentes dans les quartiers. Environ 300 gendarmes mobiles et 200 policiers sont mobilisés.

****

Sabotage de caméras en plein dimanche après-midi…

Ouest-France / Lundi 9 juillet 2018

Les murs prennent la parole à Grenoble – source : La rue ou rien

Au Breil comme aux Dervallières, des personnes ont été aperçues, ce dimanche 8 juillet, en train de découper les poteaux supportant les caméras de surveillance. Chaque nuit, depuis le décès d’Aboubakar Fofana, les quartiers du Breil et des Dervallières connaissent des phénomènes de dégradations. Mais ce dimanche 8 juillet, c’est bien de jour que des fauteurs de troubles ont opéré. Ceux-là se sont attaqués aux poteaux qui supportent les caméras de surveillance. Le mode opératoire est simple.

Aux Dervallières, ils ont débarqué à moto, puis découpé le poteau à l’aide d’une meuleuse. « Des fils électriques à nu, c’est super dangereux pour les gamins », a réagi un policier. Plusieurs caméras de surveillance ont ainsi été détruites, ce dimanche, de 15 h à 18 h.

 

 

 

Ouest-France / Lundi 9 juillet 2018

Hier après-midi, trois poteaux supportant des caméras ont été coupés à la meuleuse.

Captures d’une vidéo postée sur twitter ce dimanche 8 juillet:

Dans le quartier du Breil, un mât sur lequel étaient accrochées au bout deux caméras de surveillance a été abattu à la disqueuse. Les deux caméras ont été retirées de leurs structures et ont ensuite alimenté un beau feu de joie juste à côté.

This entry was posted in ACAB, Anti-caméras, Bouffe du riche, Gentrification toi-même ! and tagged , , . Bookmark the permalink.