Nantes : Quatrième nuit d’émeutes dans les quartiers – Les affrontements directs reprennent

Ouest France / Samedi 7 juillet 2018

Les émeutes se poursuivent à Nantes après qu’un jeune de 22 ans, Aboubakar Fofana, a perdu la vie dans un contrôle de police mardi. Le CRS responsable du tir mortel a été mis en examen mais demeure libre sous contrôle judiciaire. Cette décision a ravivé les tensions à Orvault, Rezé et dans les quartiers nantais du Breil et de Bellevue. Au fil de la nuit, les affrontements se sont calmés. Et pour la première fois depuis mardi et le début des émeutes, il n’y a eu, cette nuit, à notre connaissance, aucun bâtiment et commerce détruit. Les forces de l’ordre ont été déployées massivement dans les quartiers des émeutiers. Ils ont essuyé des tirs de cocktails Molotov au Breil et à Bellevue et ont répliqué par des tirs de grenades lacrymogènes. Au total, 35 véhicules ont été incendiés. Pour éviter une recrudescence des incendies, depuis hier soir, vendredi 6 juillet, la Région a interdit la vente au détail de carburant et de feux d’artifice.

Dans le quartier du Breil, un début d’incendie a touché un bâtiment du bailleur social Nantes Habitat. Les dégâts semblent cependant peu importants : hormis quelques traces de feu à proximité du bâtiment, seule une fenêtre est barrée par un panneau ; le bâtiment est intact.

« Posez vos armes, bande d’assassins » ou encore « vous allez avoir peur dans vos maisons » sont les slogans qui ont été lancés aux CRS venus en renfort dans les quartiers. Les groupes et la police se sont toisés toute la nuit mais les affrontements n’ont pas dégénéré. De nombreux véhicules de police étaient mobilisés. Les tensions se sont peu à peu calmées au fil de la nuit. La situation est revenue progressivement au calme et vers 4 h aucune interpellation n’avait eu lieu, selon la police.

This entry was posted in ACAB, Des mauvais moments pour les bleus and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.