Valence : « Premier avertissement » aux matons

Le Dauphiné / Mardi 5 juin 2018

Dans la nuit de lundi à mardi, deux voitures qui appartiennent à des surveillants du centre pénitentiaire de Valence ont été incendiées cette nuit vers 2 heures. « Ces véhicules étaient stationnés sur le parking du personnel », indique Sylvain Royere, délégué du syndicat Ufap Unsa Justice.
Selon nos informations, deux personnes circulant sur un scooter auraient jeté des engins incendiaires sur les voitures cette nuit. Une enquête de police est en cours, menée par la Sûreté départementale. Sylvain Royere précise ce matin : « Des photos de la vie privée d’un surveillant ont été laissées sur place et une inscription a été taguée sur un mur indiquant : « premier avertissement ».

Je dénonce que notre domaine pénitentiaire est une véritable passoire. Nous demandons la sécurisation de celui-ci et pour lutter également contre les projections ».

France Bleu / mardi 5 juin 2018

Deux voitures de gardiens brûlées, des photos de surveillants imprimées puis jetées par terre, un tag sur le bâtiment du personnel. C’est une véritable opération d’intimidation qui a lieu dans le nuit de lundi à mardi vers 2 heures du matin, devant le prison de Valence.
Deux individus, casqués, sont arrivés en scooter. Ils ont allumé un cocktail molotov pour incendier une voiture, puis une seconde. Depuis la prison, les gardiens ont entendu quatre détonations. Le bruit des pneus qui éclatent. « Ces intimidations, c’est une première à Valence » affirme Syvlain Royère [sa gueule ci-contre; NdAtt.], délégué Ufap-Unsa Justice.
« On demande depuis l’ouverture de ce Centre, la sécurisation du domaine pénitentiaire de Valence avec la mise en place d’un portail avec accès réglementé et la pose de bardage et de filet anti-projections. » Syvlain Royère.
Les syndicats demandent plus de sécurité à l’intérieur mais aux aussi aux abords de la prison.

This entry was posted in Anticarcéral, Portraits de collabos. Bookmark the permalink.