Chili : Tamara Sol transférée à la Section de très haute sécurité

Publicacion refractario / vendredi 26 janvier 2018

Le 25 janvier, la compagnonne Tamara Sol a été à nouveau transférée, cette fois-ci depuis la prison de Rancagua vers la Section de très haute sécurité de Santiago; la raison de ces transferts est sa tentative d’évasion depuis la taule de Valparaiso.

La Section de très haute sécurité se trouve à l’intérieur de l’Unité spéciale de haute sécurité, la section punitive d’une prison pour hommes, avec un régime disciplinaire particulièrement strict. Cette section a inauguré la présence de femmes en juin 2017, avec Marcela Mardones, liée à l’assassinat de Jaime Guzman par le FPMR [le Fronte Patriotico Manuel Rodriguez, une organisation de lutte-armée marxiste-léniste, qui a éliminé le politicien d’extrême droite en 1991; NdAtt.].

Allant à l’encontre de ses propres règlements, l’État et l’administration pénitentiaire transfèrent la compagnonne Tamara Sol dans une prison pour hommes, même si cela est expressément interdit par leurs normes et lois. L’État carcéral n’hésite pas à augmenter la
punition, transformant en norme l’exception, à la recherche de condition d’enfermement toujours pires et plus hostiles.

Solidarité avec Tamara !
Pour la destruction des centres d’extermination !

This entry was posted in International, Solidarité and tagged , . Bookmark the permalink.