Un peu partout : Solidarité avec les inculpés de l’Opération Scripta manent sous procès

Volvera [Italie] : Incendie d’antennes relais en solidarité avec les anarchistes en procès à Turin, à ceux en cavale et en lutte

Sans Attendre Demain / lundi 13 novembre 2017

Communiqué reçu par courrier postal (30/31 octobre) et diffusé. Il n’y a eu aucune trace de cette attaque dans les journaux et sur internet, nous ne savons donc pas à quelle date ce sabotage s’est passé.

Volvera* – Deux antennes-relais en flamme.
Pour les anarchistes qui passent devant le tribunal à Turin.
Pour ceux prisonniers.
Pour ceux qui courent libres.
Pour ceux qui combattent le système.
Détruisons les rouages
(A)

[Traduit de l’italien de roundrobin.info, 5.11.2017]

NdT: Volvera est une petite commune du Piémont, située à 20 km au sud-ouest de la ville de Turin.

*****

Hambourg [Allemagne] : Incendie du parc automobile d’une agence de sécurité en solidarité

Sans Attendre Demain / mercredi 22 novembre 2017

Le sabotage est le moyen adapté pour détruire la façade de l’autorité. Là où les agences de gardiennage sont occupées à assurer eux-mêmes leur sécurité et retrouvent ensuite leurs outils de travail en ruines, leur pouvoir est remis en question de manière visible et nous encourage à continuer à enfreindre les règles.

C’est comme ce qui se passe en Suisse avec le constructeur Implenia, qui paye son implication dans un projet de taule par des incendies de ses engins de chantier. Comme ça se passe aussi pour VINCI, SPIE ou EIFFAGE pour les liens que ces entreprises entretiennent avec la répression.

Le 13 novembre à Hambourg, le parc automobile de « Sicherheit Nord » à Barmbeck est détruit par les flammes, car nous avons mis le feu à plusieurs véhicules. Dans dix Länder*, « Sicherheit Nord » a des partenariats avec les flics, surveille la base de l’OTAN à Lünebourg, les ambassades, les installations où les réfugiés sont enfermés et les magasins dans les quartiers qui paraissent peu sûrs pour les dominants.

Cette action et ce texte sont pour nous. Pour les milliers qui ont rendu possible les émeutes à Hambourg. Pour les prisonniers. Pour les personnes visées par l’opération Scripta Manent en Italie. Un feu en solidarité avec la grève de la faim de Nikos Maziotis et Pola Roupa, un salut à Konstantino G., arrêté pour l’envoi d’un colis piégé et son appartenance à la CCF. Liberté pour Lisa, [incarcérée] pour braquage de banque à Aachen !

Nous encourageons la lutte combative contre l’État à tous les niveaux. La répression ne pourra pas nous arrêter !

Pour l’anarchie !

Des groupes autonomes.

[Traduit de l’allemand de chronik]

*NdT: On peut les comparer aux régions françaises, même si les Länder ont plus de poids et de pouvoir décisionnel. L’État allemand en compte 16 au total.

*****

Gênes [Italie] : Attaque incendiaire

traduit de l’italien de Round Robin / samedi 18 novembre 2017

La rage est grande et parfois il suffit de peu pour la changer en feu.

La rage et le feu, marchant l’une à côté de l’autre, n’attendent pas des journées de grosse mobilisation pour se manifester, ils frappent équitablement riches et pauvres, comme cela est arrivé lors du G8 de Gênes ou le G20 de Hambourg, et en ces moments-là ils montrent leur meilleur visage.

Feu et rage agissent, tout simplement ; ils ne préparent pas le terrain pour la révolution, ne sont pas à la recherche de disciples parmi les masses, ils regardent avec tristesse une société qui n’a plus rien à demander à son existence.

Feu et rage : le premier est un élément, la deuxième un sentiment ; il suffit de peu pour les réunir, il suffit d’un petit peu de courage, et voilà qu’il génèrent un cri qui déchire la chape d’apathie à laquelle est empreinte cette société mourante et à laquelle elle est droguée.

Ce sont des cris de vengeance pour les dizaines de milliers de migrants morts en essayant de traverser des frontières partout dans le monde.

Ce sont des cris contre la dévastation et le pillage qu’États et multinationales mènent au nom du progrès.

Ce sont des cris qui réchauffent les cœurs de nos sœurs et de nos frères anarchistes emprisonnés à travers le monde.

Pour les compagnons et les compagnonnes anarchistes emprisonnés pour l’Opération Scripta Manent, pour le prisonnier anarchiste en grève de la faim Davide Delogu, pour les compagnons de Firenze, des voitures, dont une du Corps Consulaire de l’État italien, ont été détruites par le feu.

LONG LIVES ANARCHY !

This entry was posted in International, Solidarité and tagged . Bookmark the permalink.