Toulouse : Engin incendiaire contre les expulseurs de sans-papiers

AFP / mardi 27 décembre 2016

Une enquête pour « tentative de dégradation et destruction par un moyen dangereux » a été ouverte après la découverte d’un second engin incendiaire artisanal à Toulouse en moins de trois semaines, selon des sources judiciaires aujourd’hui.
Un dispositif rudimentaire, constitué de produits incendiaires et d’un système de mise à feu qui n’a pas fonctionné, a été retrouvé caché sur une roue de véhicule devant les locaux de l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII) près du quartier des Izards à Toulouse, lundi après midi. Non loin de l’engin, un tag proclamant « Stop Dublin » en référence au texte européen sur le droit d’asile avait été tracé sur un mur de l’OFII, « en proie à des dégradations régulières », selon son directeur en cours d’audition, a-t-on ajouté de mêmes sources.

Un premier engin sommaire avait été retrouvé devant une église toulousaine le 8 décembre dans le quartier de la Roseraie, et ramené à l’Hôtel de police, où il avait été désactivé sans encombre.
Une enquête préliminaire a été confiée au SRPJ de Toulouse. Les enquêteurs n’avaient pas mardi établi de « lien avéré » entre les deux engins mais la police scientifique n’avait pas rendu ses conclusions.

[Deutsch]

This entry was posted in Contre les frontières and tagged , , . Bookmark the permalink.