Valence (Drôme) : Nouvelle révolte incendiaire à la prison

France Bleu Drôme-Ardèche / Dimanche 27 novembre 2016

prisonvalenceUn assaut des forces de l’ordre a mis fin dimanche, vers 15 h 15, à la mutinerie qui avait débuté à la mi-journée au centre pénitentiaire de Valence (Drôme), dont plusieurs cellules ont été incendiées.

C’est vers 11h45, au retour de promenade que deux détenus ont menacé un surveillant avec une arme artisanale. Ils lui ont placé une sorte de lame sous la gorge pour qu’il leur remette ses clés avant de le laisser s’en aller. Les prisonniers sont ensuite remontés dans les étages du quartier maison centrale. Au troisième étage, ils ont incendié des matelas dans trois cellules. Ils ont aussi ouvert l’ensemble des portes du bâtiment. A priori, une cinquantaine de détenus sont donc seuls à l’intérieur sans gardien, mais tous ne sont pas sortis de leur cellule, certains ne veulent pas se mêler à ces violences. Les mutins auraient également coupé les filets métalliques entre chaque étage. Six véhicules de pompiers sont arrivés vers 13 heures sur place, mais ils ne peuvent pas intervenir dans un premier temps. Il n’y a aucune visibilité sur ce que font les détenus dans l’enceinte du bâtiment puisqu’ils ont cassé toutes les caméras de vidéo-surveillance à l’intérieur. On ignore pour l’instant les motifs de cette nouvelle flambée de violence au quartier maison centrale. Depuis l’extérieur on entend les cris des détenus.

A 14 heures, les ERIS équipe régionales d’intervention et de sécurité sont arrivée de Lyon. Une trentaine d’hommes en tout. Ces unités de l’administration pénitentiaire sont spécialement formées pour intervenir en cas de tension dans une prison. Une cellule de crise est en place a l’intérieur du centre pénitentiaire de Valence avec la direction, la préfecture ainsi que les services de police et de justice. Les équipes ERIS ont donné l’assaut à 14 h 30 ce dimanche. Il n’aura fallu que quarante -cinq minutes à la trentaine d’homme pour reprendre le contrôle du quartier maison centrale et récupérer le trousseau de clé volé au gardien en fin de matinée. Depuis l’extérieur plusieurs détonations ont été entendues. Dans un communiqué le ministre de la justice précise que les détenus ont tour à tour mis le feu, puis éteint les incendies dans les cellules. Les dégâts provoqués par les détenus sont importants, et le surveillant menacé avec une lame ce matin a du être hospitalisé. Selon nos informations il aurait été légèrement blessé à la main en tentant de reprendre ses clés.

C’est la seconde mutinerie en deux mois dans ce centre pénitentiaire ouvert depuis un an. La première s’était déroulée le 25 septembre dernier. Un peu sur le même procédé, et déjà dans le quartier maison centrale. A l »époque les mutins avaient provoqué pour près de 70 mille euros de dégâts à l’intérieur. Les 3 détenus à l’origine de cette première mutinerie doivent être jugés en janvier prochain.

This entry was posted in Anti-caméras, Anticarcéral and tagged , . Bookmark the permalink.