Metz (Moselle) : Comment accommoder le maire

L’est républicain / vendredi 13 février 2015

Alors qu’il sortait, lundi peu avant 20 h, d’une réunion de comité de quartier à la mairie de Devant-les-Ponts, Dominique Gros a été abordé, en pleine rue, par un inconnu. « Donne-moi tes sous », demande cet homme d’allure corpulente qui n’a pas reconnu l’élu messin. En dépit du refus catégorique du maire, l’homme réitère sa demande à plusieurs reprises. Mécontent, il colle une gifle sur l’une des joues du maire. Dominique Gros se présente en sa qualité de maire alors que Françoise Ferraro, adjointe au maire chargée des quartiers, prévient la police. Les faits auraient pu en rester là. L’arrivée d’un passant, qui confirme à l’agresseur l’identité de sa victime, vaut à l’élu d’être à nouveau frappé. Cette fois, le maire se voit asséner un violent coup de poing sur la joue et un coup de pied au niveau d’une cuisse avant que l’agresseur ne quitte les lieux. Deux équipages de la Bac se rendent sur place. Un quart d’heure plus tard, dans une rue adjacente, ils interpellent l’individu. La garde à vue de ce Montignien de 32 ans a été levée en raison de son état nécessitant une hospitalisation d’office. […]

This entry was posted in Antiélectoral, General and tagged , . Bookmark the permalink.