Rouen : le bureau du curé de la paroisse Saint-Clément détruit par un incendie criminel

InfoNormandie.com / lundi 2 juin 2014

Un début d’incendie, dont l’origine est criminelle, a détruit le bureau du prêtre qui officie à l’église Saint-Clément, dans le quartier Saint-Sever sur la rive gauche de Rouen. Le feu s’est déclaré ce lundi matin peu avant 6 h 30, dans une annexe attenant à l’édifice religieux, place Saint-Clément. Les sapeurs-pompiers qui sont arrivés très vite ont réussi à circonscrire l’incendie avant qu’il ne se propage au reste du bâtiment. Mais le bureau du curé a été fortement endommagé par les flammes. Les premières constatations, effectuées par les policiers, ont permis d’établir que la porte d’accès de l’annexe a été forcée, ce qui ouvre la piste de l’acte volontaire.

Un suspect a d’ailleurs été interpellé à proximité. Il est actuellement entendu dans le cadre d’une garde à vue.

Des représentants des Bâtiments de France et des Monuments historiques sont venus sur place ce lundi matin pour constater l’étendue des dégâts.

L’enquête a été confiée à la brigade criminelle de la sûreté départementale.

_______________________________________________________________

Rouen : l’auteur présumé de l’incendie à l’église Saint-Clément remis en liberté

SEINE-MARITIME. Le suspect interpellé après un début d’incendie dans l’annexe de l’église Saint-Clément qui abrite le bureau du curé de la paroisse, dans le quartier Saint-Sever sur la rive gauche de Rouen, a été remis en liberté. L’homme âgé de 41 ans et de nationalité polonaise avait été placé en garde à vue lundi 2 juin pour être auditionné par les policiers de la brigade criminelle de la sûreté départementale. Il est soupçonné d’être à l’origine du feu qui s’est déclaré peu avant 6h30 ce lundi matin. et qui a détruit le bureau du prêtre.

Les premières constatations, effectuées par les policiers, avaient permis d’établir que la porte d’accès de l’annexe avait été forcée, ce qui ouvrait la piste de l’acte volontaire. Mais au cours de son audition, le suspect, un sans domicile fixe qui vit dans le quartier Saint-Sever, a expliqué aux enquêteurs qu’il avait l’habitude de venir se faire à manger à proximité de l’église. Reste à déterminer s’il a mis le feu de manière accidentelle ou volontaire.

L’enquête se poursuite.

This entry was posted in Anticlérical and tagged . Bookmark the permalink.