Auxerre : Dégradations en série sur le chantier de nouveaux pavillons

lyonne / mardi 29 avril 2014

Des fenêtres et des portes de certains pavillons en construction sont brisées chaque nuit depuis plus d’une semaine sur le chantier situé rue Bougainville. - cindy bonnaud    Depuis un peu plus d’une semaine, chaque matin, les ouvriers du chantier, situé rue Bougainville à Auxerre, font les mêmes constatations. Des fenêtres et des portes de certains pavillons en construction sont brisées durant la nuit. Et chaque matin, le même rituel : une plainte est déposée. La première plainte a été déposée vendredi 18 avril. « La semaine dernière c’était tous les jours, assure Joao Sousa, le chef de chantier, employé de la société Fontaine SA. C’est casser pour casser. Rien n’a jamais été volé. Il y a des papiers brûlés, ils essaient de brûler les plaques d’isolation. Des fenêtres sont cassées, des portes aussi. Ils mettent des coups de pieds. Ça se voit, à certains endroits, il y a la trace du pied. »

Des mesures de sécurité ont été prises

Le chantier a débuté en décembre dernier. Quinze pavillons sont en train d’être construits, le chantier est mené par l’Office auxerrois de l’habitat. « On n’a jamais été embêté, poursuit le chef de chantier. On n’empêche pas les gens de passer. La journée, on est tranquille. »

Quelques actes de vandalismes avaient déjà été constatés par le passé. « Ils se sont déjà introduits dans les cabanes mais c’était minime. Là, ça devient compliqué, insiste Joao Sousa. Depuis Pâques, c’est tous les jours. »

Le préjudice n’a pas été communiqué. « Mais ça ralentit, c’est sûr, confie le chef de chantier. On doit finir le gros œuvre fin mai. Mais c’est aussi problématique pour les autres entreprises qui travaillent sur le chantier. »

L’entreprise de bâtiment, la société Fontaine SA, basée à Sens, a pris des mesures pour sécuriser et surveiller le chantier.

This entry was posted in Bouffe du riche, Gentrification toi-même ! and tagged , . Bookmark the permalink.