Nantes : Arrestation d’un Lycéen pour des attaques explosives contre des banques [mis à jour]

Presse Océan / mardi 29 avril 2014

http://cettesemaine.free.fr/spip/IMG/jpg/2-276.jpgDans la nuit de vendredi à samedi, un jeune homme a voulu faire sauter une banque dans le quartier Zola à Nantes avec des cartouches de gaz. Quelques jours avant, une agence postale de Saint-Herblain avait également été visée à deux reprises avec un engin explosif bricolé à partir d’un réchaud. Il s’agirait selon toute vraisemblance du même auteur. « Ce n’est peut-être pas vraiment l’argent qui l’intéressait », explique un proche du dossier.

L’enquête a été confiée à la police judiciaire qui dispose d’un ADN prélevé à Zola.

***

Nantes. Explosions en série : un suspect en garde à vue à la PJ

Il n’a pas fallu longtemps aux enquêteurs de la PJ pour interpeller un suspect.

Depuis lundi, un jeune homme se trouve en garde à vue dans leurs locaux. Il est soupçonné d’avoir provoqué une explosion dans le sas de la banque Crédit agricole de la place Zola, dans la nuit de vendredi à samedi.

Les enquêteurs l’interrogent également sur deux tentatives d’explosion, qui ont visé l’agence postale du quartier Preux, à Sain-Herblain, les 22 et 24 avril derniers.

Personne n’avait été blessé. Mais les dégâts avaient été importants quartier Zola.

La garde à vue du suspect a été prolongée ce mardi.

***

Nantes Explosions : le suspect préparait son bac et n’explique pas son geste

Ses empreintes avaient été retrouvées près du distributeur automatique qui a explosé quartier Zola, à Nantes, dans la nuit de jeudi à vendredi.

Des caméras avaient filmé son jeune visage aussi. Un policier de la Bac l’a reconnu. Et ce Nantais de 20 ans, qui préparait son bac S en candidat libre, a été interpellé à un arrêt de tram, lundi après-midi.

Ce mardi, devant le procureur, il a dit « regretter » ce qu’il avait fait. Mais il n’a pas expliqué pourquoi il avait fait sauter le distributeur avec des cartouches de gaz.

La personnalité de ce garçon qui vivait chez ses parents quartier Bellevue intrigue les enquêteurs de la PJ, saisis de l’enquête.

Dans son passé, la Justice, elle, n’a retrouvé trace que de quelques petites dégradations…

***

Nantes Explosions en série : le suspect, un jeune homme « timide » et « poli »

presseocean / mercredi 30 avril 2014

Il a été « surpris » quand il a appris qui était le suspect. Cet habitant du quartier Bellevue a appris qui était le jeune homme interpellé lundi, soupçonné d’avoir fait exploser le distributeur du Crédit agricole de Zola. Il a depuis appris qu’il aurait également tenté de faire sauter par deux fois un autre appareil, quartier Preux, quelques jours plus tôt.

Le suspect, ce jeune homme, « grand et fin », il le connaît pour le croiser dans le quartier. « Il était toujours poli, mais très timide ». Ce garçon, originaire d’Algérie, qui est arrivé il y a dix ans peut-être à Bellevue, n’était « pas du genre à traîner dans la rue ou à faire du scooter avec les autres ».

« Il ne se faisait pas remarquer du tout », assure-t-il. Bien au contraire. « Il était plutôt du genre à se faire le plus discret possible ».

Aîné d’une famille de cinq enfants, on le voyait quelquefois avec son père. Et « la vie n’était pas facile pour eux », dit-il. Quand ils ont poussé la porte de l’appartement pour procéder à une perquisition des lieux, et de la chambre du jeune homme notamment, les enquêteurs de la PJ ont compris que la situation financière était compliquée, en effet.

« On peut parler de carences », a également indiqué le subsitut chargé du dossier. En garde à vue, le jeune homme qui a donné l’impression d’être « introverti », en effet, a fini par reconnaître avoir posé des réchauds et des cartouches de gaz devant les établissements bancaires.

Mais pas pour l’argent. « Il a simplement dit qu’il était contre le système capitaliste », indiquait le parquet ce mercredi. Aux policiers, il s’est également dit « passionné de chimie ». Intéressé par les études, il voulait passer son Bac S, en candidat libre. La justice n’avait que très peu souvent entendu parler de lui. Mais il s’était déjà montré inquiétant, tout de même, en pénétrant notamment dans différents établissements scolaires nantais.

Tous ont considéré qu’une expertise psychiatrique s’imposait. Un expert devrait le rencontrer prochainement. En attendant, le jeune homme a été mis en examen pour « dégradation et desctruction par un moyen dangereux », ce mercredi. Le parquet a demandé son placement en détention provisoire.

This entry was posted in Les affameurs / les empoisonneurs and tagged , . Bookmark the permalink.