Yvelines : Ils ouvrent le feu sur les policiers

Le Parisien / jeudi 27 février 2014

Une patrouille de police a été piégée mercredi soir à Vernouillet (Yvelines) dans un camp de gens du voyage sédentarisés, selon nos informations. Les forces de l’ordre ont essuyé plusieurs coups de fusils qui n’ont fait aucun blessé. Vers 22 heures, elle prennent en chasse une voiture suspecte dans le centre-ville. La poursuite les mène dans un camp, situé Chemin des Chesnées. Les policiers se retrouvent encerclés, bloqués par des véhicules.

«Plusieurs coups de feu ont été tirés en l’air avec des fusils à pompe et au moins sept dans leur direction», dénonce Loïc Travers, délégué du syndicat Alliance. Les policiers se sont réfugiés derrière un mur. Aucun d’entre eux n’a été touché.

Les renforts sont rapidement arrivés à la rescousse et une rixe a éclaté avec les habitants du camp, très énervés. Les forces de l’ordre sont parvenus à sortir du piège sans blessure grave. L’un d’eux a été projeté au sol et a été légèrement blessé au dos. L’enquête se poursuit pour identifier les agresseurs.

***

Yvelines : quatre interpellations dans le camp des gens du voyage après les tirs

Quatre membres de la communauté des gens du voyage ont été interpellés jeudi dans un camp à Vernouillet (Yvelines) après que des policiers ont été pris à partie et visés par des tirs au fusil mercredi soir.

«Quatre personnes ont été interpellées et plusieurs fusils et des munitions ont été retrouvés dans le camp», précise une source qui faisait précédemment état de deux interpellations. L’opération qui a duré deux heures à la mi-journée a mobilisé, avec l’appui du Raid, une trentaine de policiers

Cette intervention des forces de l’ordre fait suite à la fusillade qui a éclaté mercredi soir.

Une patrouille de police avait été piégée dans un camp de gens du voyage sédentarisés. Ils avaient essuyé plusieurs coups de fusil qui n’ont fait aucun blessé.

Vers 22 heures, les forces de l’ordre avaient pris en chasse une voiture suspecte dans le centre de Vernouillet. La poursuite les avait menés dans un camp, situé Chemin du Chesnées à Vernouillet Les policiers avaient été encerclés et bloqués et avec des voitures. « Plusieurs coups de feu en l’air et au moins sept dans leur direction avec des fusils à pompe », dénonce Loïc Travers, délégué du syndicat Alliance.

Les renforts étaient rapidement arrivés à la rescousse et une rixe avait éclaté avec les habitants du camp, très énervés. Les policiers étaient parvenus à sortir du piège sans aucune blessure grave.

This entry was posted in ACAB and tagged , . Bookmark the permalink.