Reims : Une épidémie « d’allergie à l’uniforme ? »

L’union-L’Ardennais / mardi 18 février 2014

Dimanche vers 17 h 45, alors qu’il circule avenue des Nelmonts à Witry-lès-Reims, un maître-chien de la gendarmerie croise une voiture occupée par plusieurs jeunes gens. À l’arrière, un Witryat de 18 ans cuve ses libations, mais il est encore suffisamment lucide pour remarquer le gendarme. Il le fixe « droit dans les yeux »… et lui fait un doigt d’honneur.

Par le geste outragé, le militaire fait demi-tour et stoppe le véhicule. Ses collègues de la brigade locale le rejoignent pour prendre en charge l’insolent. Au début, tout se passe bien, mais il se rebelle lors de son entrée dans la cellule de garde à vue.

Déjà connu pour de petites affaires de stupéfiants, le jeune homme éprouve peut-être une certaine rancune envers le maître-chien spécialisé dans la lutte antidrogue. Il ira s’en expliquer le 27 mars devant le tribunal correctionnel, date à laquelle il est convoqué pour « rébellion » et « outrages par geste à agent de la force publique ».

Le SDF se roule par terre

La seconde affaire ne concerne pas des gendarmes mais des policiers de la CRS 33 de Reims arrêtés à un feu rouge du boulevard Leclerc. Alors qu’ils attendaient le vert, est passé devant eux, à pied, un SDF de 32 ans qui les a salués de plusieurs doigts d’honneur.

Comme à Witry-lès-Reims, la plaisanterie ne fut guère prisée des hommes en uniforme. Le voyant fondre vers lui, le SDF s’est roulé par terre pour s’opposer à l’interpellation. Il était saoul (1,52 gramme d’alcool par litre de sang) et détenait un petit morceau de résine de cannabis. Il a été remis en liberté avec une amende de 300 euros à payer.

Samedi vers 23 h 30, un troisième personnage allergique à l’uniforme s’est illustré rue Paul-Fort. Initialement, la police intervenait pour des individus suspects rôdant autour des voitures. Aucune infraction n’a été constatée, mais l’un des membres du groupe a cru bon de se diriger vers les fonctionnaires en les insultant copieusement. Lui aussi avait bu, en l’occurrence un cocktail détonnant : whisky et vodka. Il n’a que 17 ans.

This entry was posted in ACAB and tagged , . Bookmark the permalink.