Montbron (Charente) : Double soirée incendiaire et… adieu les bus scolaires !

Charente Libre / jeudi 26 novembre 2020

Série noire à Montbron. Dans la nuit de ce mercredi à jeudi, peu après 2h30 du matin, les pompiers ont été appelés pour un incendie sur la commune, près du collège.
À leur arrivée, ils ont trouvé quatre bus scolaires embrasés. Au total, quinze pompiers des casernes de La Rochefoucauld et Montbron ont été nécessaires pour maîtriser les flammes. Il s’agit de bus Citram [du groupe Transdev ; NdAtt.] et Thorin.

Malgré tout, le ramassage scolaire a pu être effectué ce matin pour le collège de Montbron ainsi que pour l’école élémentaire. […]

Dès cette nuit, une vingtaine de gendarmes sont intervenus sur les lieux. Tout au long de la matinée, l’identification criminelle ainsi que des enquêteurs de la brigade de recherches d’Angoulême se trouvaient sur ce parking afin de relever le moindre indice. « C’est très inquiétant, cela risque de créer de la psychose auprès de la population…Là, il y en a pour près de 600 000€ de dommages, mais si cela touche une habitation collective, ce peut être très grave… », soupirait- Gwenhaël François.
Des photos à l’aide d’un drone ont également été réalisées sur place par les gendarmes. Le feu ne s’est pas propagé à un bâtiment et il n’y a pas eu de blessés.

Rappelons que déjà, dans la nuit de lundi à mardi, vers 4 heures du matin, plusieurs véhicules avaient été incendiés dans le bourg de Montbron. Près du bar L’Europe et à proximité de La Poste. Et le caractère volontaire de ces départs de feu ne faisait guère de doutes…
Mardi, les gendarmes s’étaient rendus sur place pour une enquête de voisinage accompagnés des techniciens de l’identification criminelle.

*****

Une interpellation (apparemment il est plus question de substances que d’opposition à ce monde…)

France Bleu / vendredi 27 novembre 2020

Dans la nuit de lundi à mardi, quatre voitures avaient été incendiées dans une cour près de la mairie. Quelques heures plus tard, c’est un fourgon qui prenait feu près de la Poste. Et puis, dans la nuit de mercredi à jeudi, quatre cars scolaires avaient été à leur tour incendiés. C’est quelques heures seulement après sa deuxième série de méfaits que le jeune homme a été cueilli par les gendarmes : renseignés par des voisins qui l’auraient entraperçu dans la nuit de lundi à mardi, les enquêteurs sont venus le chercher, jeudi à 6 heures du matin, à son domicile, dans le cadre d’une enquête en flagrance, moins de quatre heures après avoir constaté l’incendie des quatre cars scolaires, entièrement calcinés.

Agé d’une vingtaine d’années, l’intéressé reconnaît globalement les faits, commis sur fond d’alcool et de stupéfiants. Mais il n’explique pas ses actes. Il a été présenté vendredi après-midi au Parquet d’Angoulême, qui a sollicité des expertises psychologiques et psychiatriques, pour faire la lumière sur sa personnalité. Le montant du préjudice, sans doute important, devra aussi être déterminé.  L’auteur présumé des faits a été écroué vendredi soir à Angoulême.

This entry was posted in Brûle ton école, Collectivités territoriales and tagged , , . Bookmark the permalink.