Prison de Bapaume : Les prisonniers ne remontent pas cellule, ils montent sur le toit

extrait de L’Avenir de l’Artois / mardi 27 octobre 2020

Ce mardi 27 octobre au centre de détention de Bapaume, onze détenus du bâtiment C (un bâtiment en régime fermé) ont refusé de réintégrer leur cellule après leur promenade ce mardi après-midi et ont alors décidé de s’isoler sur le toit du bâtiment, puis de revenir dans la cour.

On ignore encore les raisons qui les ont poussés à agir de la sorte. Une cellule de crise a été activée. De nombreux gendarmes ont été mobilisés tout autour du bâtiment. D’après nos informations, six d’entre eux sont montés sur les toits du centre de détention après avoir bloqué la porte d’accès à la cour de promenade. Ces détenus se seraient livrés à des dégradations s’en prenant à des câbles et des tuyaux d’alimentation.

Les Eris (équipes régionales d’intervention et de sécurité), unités spécialisées dans les interventions en milieu carcéral, ont rapidement mis fin à la bamboche. Deux détenus ont fini par se réfugier dans la cour de promenade. Les quatre autres ont été immédiatement transférés vers Sequedin, Annœullin, Amiens et Douai. Les deux derniers récalcitrants ont finalement été interpellés en fin d’après-midi et ont rejoint le quartier disciplinaire du centre de détention. Ils devraient faire l’objet d’un transfert très rapidement. […]

*****

Il continue la lutte, même seul

La Voix du Nord / samedi 31 octobre 2020

Un détenu âgé d’une vingtaine d’années est monté sur le toit du centre de détention de Bapaume, ce samedi matin. L’incident s’est produit lors de la promenade de quelques détenus du quartier C, qui fonctionne en régime fermé.

S’il n’a pas commis de dégradations, le prisonnier a toutefois été placé en quartier
disciplinaire, à l’instar de deux autres détenus déjà isolés de la sorte pour vingt jours après
être eux aussi montés sur le toit, mardi après-midi. [article payant ; NdAtt.]

This entry was posted in Anticarcéral and tagged , . Bookmark the permalink.