Cavaillon (Vaucluse) : Nuit d’orage (MAJ 27/09)

Indymedia Nantes / mercredi 23 septembre 2020

19.09.2020. Nous revendiquons l’attaque contre le centre de recherche du groupe industriel Saint-Gobain à Cavaillon. Saint-Gobain est un géant de l’industrie française.
De plus, le groupe développe des produits pour le secteur de la défense et équipe des hélicoptères, des avions de chasse, des sous-marins, des navires de guerre, des véhicules militaires,…
Depuis quelques années, un important actionnaire de Saint-Gobain est une des familles les plus riches du Chili : la famille Matte.
Nous avons détruit par le feu les installations d’aération et de ventilation sur les toits de leurs laboratoires à Cavaillon, ainsi que le principal dépôt de stockage.

Solidarité avec les prisonni.ères de la révolte au Chili!
Liberté pour Monica et Francisco!!
La solidarité entre anarchistes ne se réduit pas à des mots.

(A)

[in italiano][en español][in english][Ελληνικά]

*****

Mise à jour du 27 septembre : ce qu’en disent les porte-voix du pouvoir

France Bleu / vendredi 25 septembre 2020

A Cavaillon, ce vendredi 25 septembre les démineurs de Toulon sont intervenus à l’usine Saint-Gobain. Des employés ont découvert vers 10h, alors qu’ils faisaient du rangement, deux dispositifs incendiaires dans l’enceinte de l’entreprise, mais à l’extérieur. Ils ont réussi à neutraliser les engins artisanaux en état de fonctionner, avant que les démineurs n’arrivent.

Les 200 employés de ce centre de recherche sur les céramiques de haute performance ont ensuite été évacués. Une équipe de déminage de Toulon a été dépêchée sur place pour vérifier le reste des locaux et sécuriser les lieux.

L’un des deux dispositifs s’est enclenché sans faire d’importants dégât et sans provoquer d’incendie. L’enquête est confiée à la police judiciaire d’Avignon. Une première piste serait déjà privilégiée après une revendication sur un site internet utilisé par la mouvance anarchiste.

 

La Provence / samedi 26 septembre 2020

Hier matin, l’entrée de Saint-Gobain était bloquée par la police municipale ainsi que tous les alentours. Deux engins explosifs venaient d’être découverts sur le site industriel cavaillonnais. L’acte a été revendiqué par la mouvance d’extrême gauche.

Deux dispositifs incendiaires artisanaux ont été retrouvés sur le site de Saint-Gobain, spécialisé dans les céramiques de haute performance, au pied de la colline Saint-Jacques, à Cavaillon. C’est un employé qui a donné l’alerte après avoir mis au jour l’un des dispositifs qui s’est déclenché sans faire de dégâts, sur le coup des 10 h. L’autre engin ne s’est pas déclenché.

Un important dispositif de sécurité a alors été déployé par les policiers cavaillonnais, en lien avec les policiers municipaux et les pompiers. Les employés de ce centre de recherches ont été évacués et un périmètre de sécurité a été dressé dans un rayon de plusieurs centaines de mètres afin d’éviter les risques. Les démineurs de Toulon sont arrivés en début d’après-midi afin de passer les lieux au peigne fin et de récupérer les dispositifs, « bien élaborés, bien pensés« , selon une source judiciaire.

Très vite, le procureur de la République d’Avignon, Philippe Guémas, a confié l’enquête à l’antenne avignonnaise du service régional de police judiciaire de Montpellier. Une fois les risques écartés, l’enquête a débuté avec de multiples vérifications sur le site qui n’est pas classé Seveso mais dont la sécurité a vraisemblablement connu quelques failles… […]

This entry was posted in Antimilitarisme, Antitech and tagged , , , . Bookmark the permalink.