Santiago (Chili) : Revendication du blocage d’une autoroute

Contra Info / vendredi 4 septembre 2020

Revendication du blocage d’une autoroute et d’une banderole solidaire avec Mónica et Francisco, à l’occasion de la Semaine internationale de solidarité avec les prisonnier.e.s anarchistes

Les prisons, les caméras, la police, les mouchards, les drones, les dettes et les hypothèques, les contrats de travail sont quelques-uns de leurs dispositifs et mécanismes pour réduire nos vies au triste impératif de produire et de consommer. Même dans ce paysage désolé, entouré.e.s de béton, de smog, de bâtiments et de klaxons, il y a des corps qui résistent. A partir des résistances et des soulèvements, des dissidences et des désertions de l’ordre établi, nous avons toujours construit et gagné des amitiés dans tous les territoires, des plus éloignés aux plus proches. Nous avons hérité la conviction de celles/ceux qui ont fait de leur vie un conflit permanent, toujours désobéissant.e.s face à la logique du pouvoir et du capital. La cohérence de vivre et de lutter est une flamme qui se propage et qui nous encourage à continuer.

Nous savons depuis un certain temps déjà que parmi les ennemi.e.s internes préféré.e.s des démocraties capitalistes il y a les anarchistes. Nous sommes conscients des enquêtes qu’ils nous consacrent, des profils qu’ils construisent pour nous identifier, des articles dérisoires de leurs expert.e.s, qui essayent de saisir nos idées, des pathétiques chaires universitaires qui sont crées et qui décrivent l’anarchisme comme la nouvelle menace internationale. Pourtant, ils continueront à nous connaître seulement à travers nos actions, nos explosions, nos luttes, qui continueront à déborder leur appareil légal et policier. Nous continuerons à briser leurs calculs et leurs prévisions, leur sécurité sera constamment assiégée. Pour vous, défenseurs de l’ordre, nos attaques seront chargées d’une haine profonde, depuis l’opacité qui nous recouvre. Pour nos ami.e.s et compas, de tout notre amour.

Face à chaque coup de l’ennemi, nous léchons nos blessures et nous continuons à partager le rire et l’audace de vivre la tête haute, même à l’intérieur de leurs cages. Il y a un mois, nos compas Mónica et Francisco ont été emprisonné.e.s ; en guise de salutation pour elles/eux et dans le cadre de la semaine internationale de solidarité avec les prisonnier.e.s anarchistes, nous avons décidé de mener une action coordonnée qui consistait en une barricade sur l’autoroute, réalisée avec des pneus et dans le déploiement d’une banderole depuis une passerelle proche (avec le message : MONICA ET FRANCISCO LIBRES ! plus un gigantesque symbole anarchiste au milieu) ainsi que dans le lancement de feux d’artifices. Avec cette modeste action, nous envoyons force et courage aux compas récemment tombé.e.s dans les griffes du pouvoir, à celles/ceux qui y sont tombé.e.s pendant la révolte et à ceux/celles qui, depuis des années, continuent leur lutte depuis la prison.

Feu aux prisons et à la société qui en a besoin.

This entry was posted in Bloquer les flux, International and tagged , , , , . Bookmark the permalink.