De la Corrèze à la Bretagne, tous les murs détestent la police, la prison et les cathos

Tulle : « Solidarité avec les inculpés d’Uzerche et les prisonniers anarchistes »

La Montagne / jeudi 11 juin 2020

La ville de Tulle s’est réveillée taguée, ce jeudi matin, d’inscriptions sur les façades de bâtiments qui se concentrent rue de la Barrière et rue Sainte-Claire.  Des messages en lien avec le procès de la mutinerie d’Uzerche, qui se tient ce jeudi au tribunal.


« Solidarité avec les inculpés d’Uzerche et prisonniers anarchistes », « Feux aux prisons », « Liberté pour les inculpés d’Uzerche », « Crève la taule d’Uzerche et le tribunal de Tulle ». Voici quelques-unes des inscriptions taguées sur les façades des immeubles de Tulle pendant la nuit de mercredi à jeudi.
Au total, 17 tags ont été réalisés durant la nuit et se concentrent essentiellement dans les rues de la Barrière et Sainte-Claire. Même la porte de l’église Saint-Jean a fait les frais de ces « artistes » nocturnes, alors que son mur avait déjà été tagué voilà quelques mois.
La résidence Clemenceau a aussi été particulièrement ciblée. Toutes ces inscriptions sont en lien avec le procès de la mutinerie d’Uzerche qui doit se tenir ce jeudi après-midi au tribunal de Tulle.

Ce jeudi matin, les policiers tullistes ont effectué les relevés d’usage et une enquête est en cours. A ce stade, les fonctionnaires ne disposent pas de témoignages.
Pour l’heure, le commissariat n’a enregistré qu’une plainte, celle du chauffeur d’une entreprise dont la camionnette a été taguée. Mais d’autres plaintes pourraient être déposées, parmi lesquelles celle de la copropriété de la résidence Clemenceau.
Déjà, la semaine dernière, la ville avait été l’objet de ces incivilités. Des tags avaient été réalisés en lien avec les violences policières du côté de la gare.

*****

Plougastel (Finistère) : Aller chercher le flics chez lui

France Bleu / jeudi 11 juin 2020

Le logement privé d’un policier brestois de la Police Judiciaire a été tagué à Plougastel, près de Brest, avec le slogan ACAB, « All Cops Are Bastards », que l’on peut traduire par  « Tous les flics sont des salauds ». Les quatre lettres ont été taguées sur le mur d’enceinte de la maison, avec une flèche noire à la bombe de peinture sur la sonnette. Une enquête de gendarmerie est en cours. 

Selon la gendarmerie, des graffitis ACAB sont apposés un peu partout dans le Finistère chaque semaine, notamment sur Douarnenez. Mais c’est la première fois que la maison privée d’un policier est ciblée. Ce fait intervient alors qu’il y a, depuis quelques semaines dans le monde, des rassemblements contre les violences policières. 

*****

Bordeaux : La police est raciste et surtout c’est les serviteurs de l’État

France Bleu / jeudi 11 juin 2020

Un tag injurieux a été découvert sur les murs du commissariat de police de Bordeaux. « Police raciste, état complice » écrit en lettres noires sur le bâtiment, en marge d’un rassemblement ce mercredi. […]

*****

Dijon : Contre flics et cathos intégristes

Le Bien Public / samedi 6 juin 2020

Vendredi matin, le prêtre de la paroisse du prieuré de la Sainte-Famille de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X, à Dijon, a découvert l’édifice religieux couvert de tags. « Mort aux porcs », « ACAB » (acronyme de l’anglais « All cops are bastards » voulant dire « Tous les flics sont des bâtards »), un autre faisant référence à George Floyd ou encore un « observatoire de la christianophobie svp », ont été inscrits durant la nuit.

[…] il y en a eu aussi sur la façade du lycée Saint-Joseph, qui est catholique, mais ça fait mal au cœur », déclare l’Abbé Bernard Jouannic. […]
Une plainte a été déposée au commissariat. Déjà l’an dernier, la façade de la paroisse avait été taguée : « des inscriptions féministes », précise le religieux. […]

This entry was posted in ACAB, Anticarcéral, Anticlérical and tagged , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.